Skip to content

La mort d’un otage

by sur 23 avril 2014

La joie de la libération des quatre journalistes otages en Syrie a été très vite tempérée par l’annonce de la mort de Gilberto Rodrigués Léal.

Tout comme l’annonce de la libération des otages d’Areva, au Niger, avait très vite été ternie par l’assassinat des deux journalistes de RFI, en reportage à Kidal…

Mort de Gilberto Rodrigues Leal : « Ce forfait ne restera pas impuni »

Par Le Nouvel Observateur avec AFP – Publié le 23-04-2014 à 06h20 Mis à jour à 07h13

1796079_3_781c_capture-d-ecran-de-la-video-du-mujao-ou_8dcb39ee457cf1fd956ab864cd6ed801Image de Gilberto Rodriguez Leal diffusée le 26 novembre 2012. (AFP PHOTO / ALAKHBAR)


« La France fera tout pour connaitre la vérité sur ce qui est arrivé à Gilberto Rodrigues Leal », assure François Hollande après l’annonce de la mort de l’otage.

Le président François Hollande a promis de ne « pas laisser impunie » la mort de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé en novembre 2012 au Mali, annoncée mardi 22 avril au soir par un groupe jihadiste.
« La France fera tout pour connaitre la vérité sur ce qui est arrivé à Gilberto Rodrigues Leal et elle ne laissera pas ce forfait impuni », a assuré François Hollande dans un communiqué.
« Il y a tout lieu de penser que notre compatriote est décédé depuis plusieurs semaines du fait des conditions de sa détention », a précisé le chef d’Etat français.
La France « est notre ennemie »
Un porte-parole du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a annoncé peu auparavant que l’otage, enlevé le 20 novembre 2012 à Diéma, près de Kayes dans l’ouest du Mali, avait été tué parce que la France, selon ses termes, « est notre ennemie ». Il n’a pas précisé quand, où et dans quelles circonstances l’otage était mort.
« Nous condamnons de la façon la plus ferme l’action de ce groupe terroriste », a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Romain Nadal, dans un communiqué.
« Le communiqué du Mujao, responsable de son enlèvement, nous conduit malheureusement aujourd’hui à penser que Gilberto Rodrigues Leal est probablement décédé, bien qu’aucune preuve matérielle ne puisse encore nous autoriser à le confirmer », a-t-il ajouté.
Le ministère a ajouté avoir fait part de ses craintes au sujet de l’otage à sa famille dès décembre 2013, n’ayant plus de preuves de vie. « Nous avions, depuis plusieurs mois, beaucoup de raisons de nous montrer pessimistes sur le sort de notre compatriote. Sa famille en avait été informée depuis décembre 2013 », a indiqué Romain Nadal.
Dimanche, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s’était dit « très inquiet » concernant le sort de l’otage, alors que quatre journalistes français retenus en Syrie par un groupe jihadiste venaient d’être libérés.

Communiqué du Gouvernement de la République du Mali suite à la mort de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal

Par Présidence – 23 avril 2014 3h00

C’est avec une grande tristesse et une profonde indignation que le Gouvernement du Mali a appris ce mardi la mort de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé le 20 novembre 2012 à Diéma, dans la Région de Kayes, par des terroristes se réclamant du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).
Le Mali condamne avec la plus grande fermeté cet acte odieux digne d’un autre âge.
En cette circonstance douloureuse, le Président de la République, SEM Ibrahim Boubacar KEITA, le Gouvernement et le peuple du Mali expriment leur compassion et leur douloureuse sympathie au Gouvernement de la République française et à la famille de Gilberto Rodrigues Leal, ainsi qu’ils leur adressent leurs condoléances les plus attristées.
Cet assassinat lâche et ignoble que rien ne saurait justifier démontre à quel point les terroristes que nous combattons de toutes nos forces ont du mépris pour la vie humaine et le modèle de société démocratique et libre que nous nous efforçons de construire.
Le Gouvernement du Mali exprime sa solidarité au Gouvernement et au peuple français, et s’engage à leur apporter tout concours utile visant à traquer, arrêter et juger les auteurs de ces crimes odieux conformément aux lois en vigueur.
Koulouba, le 22 avril 2014

Déclaration du Quai d’Orsay sur la mort de l’otage Gilberto Rodriguez-Leal

Par France Diplomatie – Date: 22 avril 2014 22h30

Mali – Otage – M. Gilbert Rodriguez-Leal – Déclaration de Romain Nadal porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (22 avril 2014) : Un porte-parole du groupe terroriste MUJAO a annoncé à l’AFP que notre compatriote, Gilberto Rodriguez-Leal, enlevé le 20 novembre 2012 à Diéma au Mali, aurait été tué parce que la France, selon ses termes, « est notre ennemie ». Nous condamnons de la façon la plus ferme l’action de ce groupe terroriste. Nous avions, depuis plusieurs mois, beaucoup de raisons de nous montrer pessimistes sur le sort de notre compatriote. Sa famille en avait été informée depuis décembre 2013. Le communiqué du MUJAO, responsable de son enlèvement, nous conduit malheureusement aujourd’hui à penser que M. Rodriguez-Leal est probablement décédé, bien qu’aucune preuve matérielle ne puisse encore nous autoriser à le confirmer.

L’otage français Gilberto Rodrigues Leal serait mort,

Par Journaldumali.com avec AFP – 22/04/2014
Un groupe djihadiste a annoncé à l’AFP la mort de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal. Une annonce à prendre avec précaution, tant qu’aucune confirmation officielle n’est apportée.

Un groupe djihadiste a annoncé à l’AFP la mort de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal, capturé en novembre 2011 au Mali. Cette annonce est à prendre avec précaution, tant qu’aucune confirmation officielle n’est apportée, ni par le Quai d’Orsay ni par la famille.
Mort faute de soins?
Le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a annoncé ce décès. Il s’agit du groupe djihadiste qui avait revendiqué son enlèvement, en diffusant deux photos et une vidéo de l’otage. « Il est mort, parce que la France est notre ennemie », a déclaré dans une brève communication téléphonique Yoro Abdoul Salam, un responsable du Mujao qui n’a pas précisé quand et dans quelles circonstances l’otage était mort. Plus tôt, ce mardi, Midi Libre citait des sources selon lesquelles « Gilberto Rodriges Leal serait décédé, malade, faute de soins et de médicaments ».
Le soixantenaire avait été enlevé en novembre 2012 dans l’Ouest du Mali, à proximité de la frontière mauritanienne, par des hommes du Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao). Sa famille n’avait «plus aucune nouvelle» depuis le 26 janvier 2013.
Dimanche, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, s’était déclaré « très inquiet » concernant le sort de cet otage âgé de 61 ans. « Cela fait longtemps que nous n’avons pas eu de nouvelles », ajoutait-il, à l’occasion de la libération des quatre journalistes détenus pendant 10 mois en Syrie.

Mali : un groupe djihadiste annonce la mort de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal

lefigaro.fr – 22 avr 2014 à 19:48

Un groupe islamiste annonce la mort de l’otage français Gilberto Rodrigues Leal.
Le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a annoncé aujourd’hui le décès de l’otage français Gilberto Rodriguez Leal, enlevé en novembre 2012 dans l’ouest du Mali. Une information jugée crédible par le Quai d’Orsay.
Âgé de 61 ans, Gilberto Rodriguez Leal avait été enlevé le 20 novembre 2012 par des hommes armés près de Kayes (dans l’ouest du Mali), alors qu’il circulait dans un camping-car venant de Mauritanie. Le kidnapping avait été revendiqué deux jours plus tard par le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao). C’est ce même mouvement djihadiste qui a communiqué mardi soir pour annoncer la mort du Français.
«Nous annonçons la mort de Rodriguez, il est mort, parce que la France est notre ennemie», a déclaré dans une brève communication téléphonique Yoro Abdoul Salam, un responsable du Mujao qui n’a pas précisé quand et dans quelles circonstances l’otage était mort.
Interrogé sur les preuves de la mort de l’otage, en l’absence de photo ou de vidéo de son corps, le responsable du Mujao a simplement répondu: «au nom d’Allah, il est mort». Les djihadistes évitent de s’attarder au téléphone par crainte d’être repérés, notamment par les forces françaises présentes dans le nord du Mali.
La semaine dernière, un autre responsable du Mujao avait annoncé, dans un court message envoyé à l’AFP à partir d’un téléphone portable malien, «la fin de vie» de l’otage, âgé de 62 ans. Selon un familier du dossier, l’otage pourrait être décédé «depuis plusieurs mois».
Dans un communiqué publié en fin de journée aujourd’hui, le ministère des affaires étrangères a jugé que le communiqué du MUJAO, «conduit malheureusement aujourd’hui à penser que M. Rodriguez Leal est probablement décédé, bien qu’aucune preuve matérielle ne puisse encore nous autoriser à le confirmer». «Nous condamnons de la façon la plus ferme l’action de ce groupe terroriste», ajoute le Quai d’Orsay. Un peu plus tard, l’Elysée a fait savoir que «la France fera tout pour connaitre la vérité sur ce qui est arrivé» et «ne laissera pas ce forfait impuni». «François Hollande renouvelle sa solidarité la plus attristée à la famille et aux proches de Gilberto Rodriguez Leal Il y a en effet tout lieu de penser que notre compatriote est décédé depuis plusieurs semaines du fait des conditions de sa détention», a ajouté la présidence.
Dimanche, Laurent Fabius avait déjà fait part de sa grande préoccupation sur le sort de cet otage. «Cela fait longtemps que nous n’avons pas eu de nouvelles. Nous avons des contacts avec la famille mais nous sommes effectivement très inquiets», avait déclaré le ministre des Affaires étrangères sur I-Télé, une heure après l’accueil sur la base aérienne de Villacoublay des quatre ex-otages français détenus en Syrie.
Un autre otage français, Serge Lazarevic, est également retenu au Sahel depuis son enlèvement en novembre 2011.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :