Skip to content

Une Malienne à la direction Afrique de l’OMS ?

by sur 19 août 2014

Mme Traoré Fatoumata Nafo, médecin réputé, ancienne ministre de la santé, candidate au poste de directeur Afrique de l’Organisation mondiale de la santé brigué par quatre autres personnalités, a reçu le soutien appuyé de ses confrères et consoeurs médecins du Mali, ainsi que du Président IBK.

Portrait d’une battante.

 

Election du directeur régional de l’OMS pour l’Afrique : LE Dr NAFO REÇOIT LE SOUTIENT DE SES CONSOEURS DU RFM

L’Essor du 19 août 2014

Cet appui s’appuie sur le parcours de la candidate et son engagement pour le développement durable de la santé en général et de la santé de la femme en particulier

Mme Traoré Nafou candidate OMS

Le nouveau directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique sera élu dans deux semaines à Cotonou, la capitale béninoise. Notre pays est candidat avec le Dr Fatoumata Nafo Traoré. L’ancien ministre de la Santé et du Développement social et de la Solidarité qui bénéficie de l’accompagnement des autorités, vient de recevoir le soutien du Réseau des femmes médecins (RFM). C’était lors d’une conférence de presse animée par la présidente du réseau, le Dr. Tenin Coulibaly Sanogo, et la candidate elle même.

Pourquoi soutenir le Dr Fatoumata Nafo Traoré  au poste de directeur régional de l’OMS Afrique ? La réponse du réseau est simple et s’appuie sur le parcours de la candidate et son engagement pour le développement durable de la santé en général et de la santé de la femme en particulier. Aussi, explique la présidente du RFM, les femmes médecins sont convaincues que la candidate malienne peut, avec sa riche expérience, apporter beaucoup à l’Afrique en matière de santé, notamment en terme d’efficacité dans la lutte contre les grands fléaux qui menacent les Africains.

Durant son passage à la tête du ministère de la Santé, le Dr Fatoumata Nafo Traoré a été le fer de lance de l’approche sectorielle du développement sanitaire dans notre pays. Elle a aussi, avec professionnalisme et rigueur, géré le premier fonds multi-donateurs pour le développement de la santé, de la population et de l’hydraulique rurale au Mali, doté de plus de 100 millions de dollars. Elle a été l’initiatrice de la reforme du système de santé malien en coordonnant le lancement des services communautaires dans les zones urbaines et rurales.

Par ailleurs, Fatoumata Nafo a dirigé pendant son mandat à Addis-Abeba un des plus grands bureaux pays de l’OMS en termes de ressources humaines et programmatiques. En tant que représentante du bureau régional notre candidate a soutenu également la préparation des Etats de la région à une participation optimale au récent processus de réforme de l’OMS.

Actuellement directrice exécutive du partenariat mondial public-privé « Roll Back Malaria » (RBM), elle travaille avec plus de 90 pays endémiques, la majorité des organisations internationales, les partenaires bilatéraux, les fondations, les universités et institutions de recherche, les organisation de la société civile et le secteur privé.

Le Dr. Nafo privilégie l’utilisation des innovations les plus récentes en matière de plaidoyer et de mobilisation des ressources, non seulement pour mettre fin au paludisme, mais aussi et surtout pour un monde où chaque individu pourra jouir du droit humain fondamental de l’accès à une bonne santé.

Avec comme slogan de campagne : « Préparer l’Afrique de demain : prospérité et santé », le Dr. Fatoumata Nafo Traoré décline sa vision pour l’Afrique. En tant que responsables de la santé, elle estime de leur devoir en ce 21è siècle de travailler ensemble à l’élaboration d’un nouveau modèle de développement de la santé en Afrique axé sur les personnes et les communautés. Tous les Africains doivent se voir offrir la possibilité d’une vie épanouie, autonome et productive dans un environnement sûr et sain.

Pour la professionnelle qu’elle est, l’avenir sanitaire de l’Afrique dépend des capacités des Etats à appliquer les principes de droits de l’homme, de l’égalité homme-femme et d’un développement qui mettent les personnes et les populations au centre du fonctionnement de nos systèmes de santé. Cela est possible si l’on crée des partenariats sociaux et politiques innovants et participatifs qui renforcent les droits de l’ensemble des populations africaines. Cela avec une attention particulière portée aux classes pauvres et moins aisées. Ces partenariats doivent permettre à tous d’accéder à des soins de haute qualité, fournis avec respect et sans que les personnes ne redoutent de s’appauvrir. Du moins telle est son projet pour l’Afrique !

Le Dr. Nafo-Traoré a insisté sur le fait que chacun de nous doit revoir la façon dont il gère la santé et organise les services de santé pour les adapter au nouveau paysage sanitaire.

Signalons qu’ils sont cinq candidats dont quatre femmes en lice pour le poste de directeur régional de l’OMS pour l’Afrique.

Candidate au poste de directeur régional de l’oms pour l’Afrique : Le RFM soutient Dr. Fatoumata Nafo Traoré

Ousmane Daou – L’Indicateur du Renouveau  du   19 août 2014.

Pour booster la candidature de leur consœur Dr. Traoré Fatoumata Nafo au poste de directeur régional de l’OMS pour l’Afrique, le Réseau des femmes médecins (RFM) a organisé le dimanche 17 août 2014 à son siège à Daoudabougou une conférence de presse.

Le vote est prévu pour le 3 septembre prochain. Notre compatriote s’est dit confiante à remporter cette élection sur les quatre autres candidats au poste eu égard à la pertinence de son projet : « Démocratiser la santé en Afrique ».

Le dimanche dernier, le Réseau des femmes médecins (RFM) a organisé une conférence de presse dans le but d’apporter son soutien à la candidature de notre compatriote Dr. Traoré Fatoumata Nafo, au poste de directeur régional de l’OMS/Afrique.

Dr. Fatoumata Nafo, ancien ministre de la Santé sous le régime d’Alpha Oumar Konaré qui vient de postuler à ce poste stratégique de l’OMS, dispose de plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la santé publique. Directrice exécutive du Partenariat « Faire reculer le paludisme » (Roll Back Malaria, RBM), Dr. Fatoumata Nafo Traoré a travaillé plusieurs années comme responsable santé à la Banque mondiale, représentante de l’OMS au Congo et en Ethiopie au compte de l’Union africaine.

Au cours de ces 15 dernières années, Dr. Traoré Fatoumata Nafo a contribué largement au renforcement du secteur de la santé dans plusieurs pays d’Afrique. Non seulement, en tant que membre influent de la communauté africaine mais aussi, comme présidente de l’Assemblée des ministres de la Santé de la Cédéao et membre du conseil d’administration de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (Gavi). Au sein de ces différentes instances, elle a participé à la mise en œuvre de la « Déclaration de Paris » sur l’efficacité de l’aide et de l’initiative « Unis dans l’action ».

A la tête du ministère de la Santé au Mali, Dr. Traoré Fatoumata Nafo a fait un passage remarqué où elle a été à l’origine de nombreuses innovations. Elle y a supervisé un projet de partenariat d’un coût global de 350 millions de dollars US, qui visait à mettre en œuvre un programme national d’investissement dans le domaine de la santé.

Selon plusieurs sources, cette candidature malienne est en pôle position, car déjà elle a obtenu le soutien de plusieurs pays de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) à travers la démarche engagée par les autorités du pays.

La conférence de presse a permis à Dr. Traoré Fatoumata Nafo de remercier les autorités pour leur marque de confiance, ainsi que le RFM pour son soutien à sa candidature, mais aussi d’étaler ses ambitions pour l’Afrique qui passe, selon elle, par la démocratisation de la santé en Afrique.

Elle a promis une fois élu d’améliorer le système sanitaire en Afrique, à travers la mise en place de la couverture universelle des soins de santé, mais aussi à s’investir dans la lutte contre les maladies non transmissibles (hypertension, le diabète, etc.), véritables fléaux en Afrique. Pour corroborer tout cela, elle entend booster les investissements dans le domaine de la santé, qui manque crucialement d’investisseurs, ainsi que le partenariat public-privé dont elle est issue.

La candidate Dr. Traoré, qui est créditée d’une expertise technique dans le domaine de la santé, a dit compter sur ses anciens pairs ministres de la Santé à porter leur choix sur sa modeste personne.

Le RFM est dirigé par Dr. Coulibaly Ténin Sanogo. Il n’entend pas s’arrêter à l’organisation de la conférence de presse. Plusieurs autres actions seront entreprises pour porter la candidature de Dr. Fatoumata Nafo Traoré, a souligné la présidente.

Cinq candidats, dont 4 femmes convoitent le poste de directeur de l’OMS/Afrique.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :