Skip to content

La politique malienne d’immigration

by sur 4 septembre 2014

Lors du conseil des ministres qui s’est tenu hier mercredi 3 septembre, une communication a été faite sur la politique nationale de l’immigration  du Mali et un plan d’action adopté.

Voici ce qu’en dit le communiqué officiel.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS
AU TITRE DU MINISTERE DES MALIENS DE L’EXTERIEUR

Le Conseil des Ministres a examiné une communication écrite relative à la politique nationale de migration du Mali et son plan d’actions.
Notre pays de par sa position géographique et l’histoire de son peuplement est un espace de mobilité, de brassage et d’intégration de populations d’origine diverses. Cette situation fait du Mali un pays de forte tradition migratoire, une vieille terre d’émigration et un espace de transit et d’immigration.
L’émigration malienne est essentiellement intra-africaine. S’agissant de l’immigration, le Mali est par ses potentialités un pays d’accueil.
Depuis des décennies, le phénomène migratoire a évolué à la suite des crises environnementales récurrentes, de leurs conséquences négatives sur le développement local.
Le phénomène migratoire est aujourd’hui source d’enjeux importants aux cœurs des relations entre les pays de départ, de transit et de destination des migrants ;
Malgré les efforts engagés dans le cadre de la sécurisation des Maliens de l’Extérieur et la promotion de la migration dans les normes, de nombreuses contraintes demeurent au nombre desquelles figure en bonne place une absence de vision stratégique de la problématique migratoire dans sa globalité.
L’élaboration de la politique nationale de migration est une réponse à cette problématique.
L’objectif général de la politique nationale de migration est une meilleure gestion de la migration afin qu’elle contribue à la réduction de la pauvreté et au développement durable du pays. Cet objectif comprend des objectifs spécifiques.

Ces objectifs seront poursuivis à travers les actions suivantes :
– la protection et la sécurisation des migrants ;
– l’organisation et la facilitation de la migration légale ;
– une meilleure réinsertion des migrants de retour ;
– la valorisation des capacités des diasporas au développement national ;
– le renforcement des capacités des organisations de migrants et la société civile ;
– un meilleur positionnement stratégique du Mali sur les questions de migration ;
– l’amélioration des connaissances sur les migrations ;
– la réadaptation des conditions d’entrée, de séjour et d’établissement au Mali.

BAMAKO, LE 03 SEPTEMBRE 2014
LE SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT,
Mme DIAKITE Fatoumata N’DIAYE
Commandeur de l’Ordre National

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :