Skip to content

L’OMS-Afrique échappe au Mali

by sur 5 novembre 2014

Fin août, le nouveau directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique devait être élu à Cotonou, la capitale béninoise, et le Mali présentait la candidature du Dr Fatoumata Nafo Traoré.

Cette élection a été repoussée au début de cette semaine.

L’ancien ministre de la Santé et du Développement social et de la Solidarité bénéficiait de l’accompagnement des plus hautes autorités maliennes ; l’ex-Président de la Transition Dioncounda Traoré avait même était fortement encouragé à retirer sa candidature à la succession d’ Abou Diouf à l’OIF, pour ne pas gâter les chances du Mali à l’OMS.

Cela n’aura pas suffit, et la Malienne n’a pas obtenu le poste.

OMS/Afrique : la Botswanaise Matshidiso Moeti élue directrice

Par Augustin K. FODOU – Le Journal du Mali avec Xhinua – 05/11/2014

La Botswanaise Matshidiso Moeti a été élue par la majorité des délégués des 37 pays africains présents sur les 47 attendus, à la 64ème session du comité régional de l’OMS qui se tient depuis lundi à Cotonou au Bénin.

© AP Docteur Matshidiso Moeti, nouvelle Directrice Afrique de l’OMS

Cinq postulants au départ, une seule gagnante ce mercredi à l’issue de l’élection du nouveau Directeur pour l’Afrique de l’Organisation Mondiale de la Santé. Étaient en lice, la ministre béninoise de la Santé, Dorothée Kindé Akoko Gazard, Thérèse N’Dri Yoman de la Côte d’Ivoire, l’ancienne ministre de la Santé du Mali, Fatoumata Nafo Traoré, l’actuelle directrice de la Gestion du programme par intérim du Bureau Afrique de l’OMS, la Botswanaise Matshidiso Moeti, et le Congolais Jean-Marie Okwo-Bele, responsable du programme mondial des vaccins et vaccinations au siège de l’OMS à Genève.

Finalement c’est la Botswanaise qui succède à l’Angolais Luis Gomes Sambo pour un mandat de cinq ans. On murmure que l’Afrique de l’Ouest a amoindri ses chances en ne présentant pas de candidature unique.

Malgré un lobbying intense et des soutiens de poids, à commencer par le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita, notre compatriote, ancienne ministre de la santé, Dr Fatoumata Nafo, n’aura finalement pas gagné.

« J’encourage par avance celui ou celle qui va succéder au Dr Luis Sambo à s’engager comme lui et tous ses prédécesseurs, à consolider les précieux acquis et à s’investir avec détermination et créativité pour répondre encore aux attentes des populations africaines », a déclaré le président béninois, Thomas Boni Yayi, à l’ouverture des assises. Le nom de la Botswanaise sera soumis au Conseil exécutif de l’OMS qui se réunira en janvier 2015 et qui devra entériner l’élection avant son entrée en fonction le 1er février 2015.

Précisons que cette élection constitue l’un des temps majeurs de la 64ème session du comité régional de l’OMS pour l’Afrique dont les travaux prendront fin le vendredi 7 novembre.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :