Skip to content

Gouvernement de transition au Burkina Faso

by sur 24 novembre 2014

La composition du gouvernement de transition a été annoncée dimanche soir. Le Président Michel Kafando a nommé Isaac Zinda premier ministre. Le gouvernement a également été nommé.

Tout est en place pour assurer la transition jusqu’aux prochaines élections générales fixées à la fin 2015.

En fin d’article, la composition détaillée du gouvernement de transition.

Le Burkina Faso se dote d’un gouvernement de transition

Par L’Obs avec AFP – Publié le 24-11-2014 à 06h58
Le lieutenant-colonel Issac Zida, l’homme fort du « pays des hommes intègres » depuis trois semaines, cumule le poste de Premier ministre avec celui de ministre de la Défense.

BURKINA-POLITICS-CRISIS-FILESLe président par intérim, Michel Kafando (à gauche), et le Premier ministre et ministre de la Défense, le lieutenant-colonel Issac Zida (à droite), le 23 novembre 2014. (SIA KAMBOU / AFP)

Après plusieurs jours d’intenses tractations, le gouvernement de transition du Burkina Faso a enfin été annoncé dimanche 23 novembre au soir, avec des militaires aux commandes de l’armée et de la police.
Le lieutenant-colonel Issac Zida, l’homme fort du « pays des hommes intègres » depuis trois semaines, cumule le poste de Premier ministre avec celui de ministre de la Défense, et l’un de ses bras droits, le colonel Auguste Denise Barry, a été nommé au poste de ministre de l’Administration territoriale et de la Sécurité, l’équivalent du ministère de l’Intérieur.
Quatre ministère pour l’armée burkinabée
Au total l’armée compte quatre membres (avec le ministère des Mines et celui des Sports) dans ce gouvernement de transition qui comporte 26 portefeuilles et qui gérera le Burkina jusqu’aux élections présidentielle et législatives prévues en novembre 2015.
Le président de la transition, Michel Kafando, qui fut longtemps ambassadeur auprès de l’ONU, occupe également le poste de ministre des Affaires étrangères.
C’est le nouveau secrétaire général du gouvernement, Alain Thierry Ouattara, qui a lu la composition du cabinet intérimaire devant la presse au palais présidentiel de Kosyam, à Ouagadougou.
L’armée avait pris le pouvoir le 31 octobre après la démission du président Blaise Compaoré, chassé par une insurrection populaire après 27 ans de règne. Les hauts gradés avaient désigné le lendemain Isaac Zida comme chef de la transition, mais sous la forte pression internationale et face au mécontentement de la population, celui-ci s’était engagé à rendre rapidement le pouvoir aux civils.
Vu la composition du gouvernement intérimaire, l’armée reste cependant une force politique importante dans ce petit pays sahélien pauvre de 17 millions d’habitants, qui n’a connu que des militaires au pouvoir depuis 1966.
« Un gouvernement de techniciens »
Plusieurs postes importants ont néanmoins été confiés à des membres de la société civile dans le gouvernement de transition.
L’Economie et les Finances reviennent à Jean Gustave Sanon, qui avait travaillé dans ce ministère au Burkina, avant de faire carrière à l’Uémoa (l’union monétaire ouest-africaine, la zone franc CFA) et au Fonds monétaire international (FMI).
Joséphine Ouédraogo, candidate malheureuse au poste de président de la transition, devient ministre de la Justice. L’ancienne ministre de Thomas Sankara sera attendue, le président Kafando ayant inscrit son mandat dans une optique de retour à la « morale » politique et de lutte contre les dérives de l’ancien régime du président déchu Blaise Compaoré.
Augustin Loada, figure éminente de la société civile, est chargé de la Fonction publique.
« C’est un gouvernement de techniciens, on n’attendait pas autre chose », a réagi Ablassé Ouédraogo, un ténor de l’opposition.
Volontairement, les chefs de l’opposition ne figurent pas au gouvernement de transition, car aucun des membres du nouvel exécutif ne sera autorisé à participer aux élections de novembre 2015.
« C’est un gouvernement de mission. Ils n’ont pas le temps de faire la bagarre politique. On attend d’eux qu’ils remettent le pays sur pied par leur rigueur au travail », a commenté un autre politicien, qui a requis l’anonymat.
La nouvelle équipe est conviée à un premier Conseil des ministres lundi à 10h (locales), a annoncé Alain Thierry Ouattara.
Le casting gouvernemental avait été d’abord annoncé pour jeudi, puis pour samedi au plus tard, et enfin pour dimanche, les tractations s’éternisant. Divergences et rivalités au sein de l’opposition et de la société civile, dont un militaire dénonçait les « appétits voraces », avaient d’abord compliqué le processus.
Samedi, le refus par l’armée de plusieurs candidats présentés par la société civile a accentué ce retard, selon une source militaire.
Vendredi dans son discours d’investiture, Michel Kafando a fixé un cap clair au régime de transition: tourner la page des 27 années de pouvoir de Blaise Compaoré.

La composition du gouvernement burkinabé

Source: http://burkina24.com/
Président de la Transition et Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale : Monsieur Michel KAFANDO
Premier ministre et Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants : Monsieur Yacouba Isaac ZIDA
Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité : Monsieur Auguste Denise BARRY
Ministre de l’Economie et des Finances : Monsieur Jean Gustave SANON
Ministre de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, Garde des Sceaux : Madame Joséphine OUEDRAOGO
Ministre des Mines et de l’Energie : Monsieur Boubacar BA
Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques, de l’Assainissement et de la Sécurité Alimentaire : Monsieur François LOMPO
Ministre de l’industrie, du Commerce et de l’Artisanat : Monsieur Hippolyte DAH
Ministre de la Communication, chargé des Relations avec le Conseil National de la Transition, Porte-parole du Gouvernement : Monsieur T. Frédéric A.K. NIKIEMA
Ministre de la Culture et du Tourisme : Monsieur Adama SAGNON
Ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports : Monsieur Moumouni GUIGUEMDE
Ministre de la Santé : Monsieur Amédée Prosper DJIGUIMDE
Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme : Monsieur René BAGORO
Ministre des Enseignements Secondaire et Supérieur : Monsieur Filiga Michel SAWADOGO
Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation : Monsieur Samadou COULIBALY
Ministre d la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale : Monsieur Augustin LOADA
Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation : Monsieur Jean Noël POODA
Ministre de l’Environnement et des Ressources Halieutiques : Monsieur Sadou MAIGA
Ministre de la Jeunesse, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi : Monsieur Salifou DEMBELE
Ministre des Ressources Animales : Monsieur Jean-Paul ROUAMBA
Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes : Monsieur Nébila Amadou YARO
Ministre des Sports et Loisirs : Monsieur David KABRE
Ministre de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale : Madame Bibiane OUEDRAOGO/BONI
Ministre de la Promotion de la Femme et du Genre : Madame Nicole Angéline ZAN/YELEMOU
Ministre Délégué auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, chargé de la Coopération Régionale : Monsieur Bédializoun Moussa NEBIE
Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget : Madame Amina BAMBARA/BILLA
Secrétaire Général du Gouvernement et du Conseil des Ministres : Monnsieur Alain Thierry Jean Baptiste OUATTARA

Publicités

From → Revue de Presse

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :