Skip to content

Mali : Egalité hommes-femmes ?

by sur 8 décembre 2014

Genre : la condition féminine à la peine

Seydou Coulibaly – © AFRIBONE – Le 5 Décembre 2014

La condition humaine de la femme dans le monde « a évolué… mais reste stationnaire dans plusieurs pays ». C’est le constat du système des nations unies qui vient d’instituer une campagne visant à inciter les hommes à « défendre » davantage leurs co-légionnaires. Le baromètre d’appréciation de cette évolution est, selon Mme Sali Hey Kok, responsable du système des nations unies au Mali, le vote de « lois spécifiques » visant à booster la représentation de la femme dans les instances de décision.

Si le responsable humanitaire n’a pas souligné que le Mali est aussi à la traine, l’évidence est qu’aucune loi spécifique ne cadre cette représentativité féminine dans notre pays. Un oubli que le directeur résident de l’Onu Femme a vite réparé par l’interrogation suivante : Quand est-ce que le rôle de la femme dans le développement du Mali sera-t-elle reconnu autrement que sur les lèvres ?

Le gouvernement se targue d’une politique volontariste qui, selon le ministre des affaires religieuses et du culte, Thierno Hass Diallo, vise à donner plus de chances aux femmes dans les nominations du conseil des ministres. « Ce n’est que lorsque les femmes occupent des postes de responsabilités qu’elles pourront influencer les prises de décisions nationales et locales et s’assurer que les besoins de tous les citoyens (hommes/femmes, garçons/filles) soient pris en compte dans les lois, les politiques et les budgets », a souligné Mme Sali Hey Kok. Pour elle, l’inégalité entre les sexes fait partie des violations des droits humains les plus persistantes de notre époque.

Pour pallier ces difficultés au Mali, l’Onu Femmes et le ministère de la femme, de l’enfant et de la famille ont lancé, le 4 décembre 2014, une campagne de remobilisation politique et citoyenne dénommée « HeForShe » (Lui pour elle). « HeForShe est un mouvement de solidarité des hommes en faveur de l’égalités des sexes qui encourage les hommes et les garçons à militer et à prendre parti pour les femmes et les filles, à briser les tabous, à s’exprimer et à inciter leur entourage à agir pour promouvoir l’égalité des sexes. L’égalité des sexes n’est pas une problématique exclusivement féminine. C’est un droit humain qui nous concerne tous », a indiqué Mme Sali Hey Kok.

L’initiative ainsi lancée s’intègre dans le cadre d’un programme de « 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes » célébré depuis 24 ans à travers le monde. Au Mali, ces journées d’activisme sont co-organisées par l’Onu Femmes, le ministère de la femme, de l’enfant et de la famille et leurs partenaires.

Des sommités du monde de la culture, du sport ainsi que religieux ont été mises à contribution. Parmi eux, on note le célèbre prêcheur Chérif Ousmane Madani Haïdara, l’animateur de radio et rappeur Yéli Mady Konaté, l’artiste Salif Keïta, etc. Les deux premiers ont effectivement pris part au lancement de la campagne qui a eu lieu à l’hôtel Radisson Blu. Le pari de la construction d’un Etat démocratique et juste est aussi lié à l’égalité des sexes. Nonobstant des avancés notoires dans le domaine, les féministes maliens espèrent davantage de changements de mentalités.

Qui passe vraisemblablement par un travail de fond visant à « convaincre les plus conservateurs [de la société] à accepter le changement ».

 

Campagne « HeForShe »: les hommes s’engagent pour les femmes…

Le Journal du Mali – Par MDD – 04/12/2014

Les 16 jours d’activisme mondial contre les violences faîtes aux femmes continuent. Ce jeudi, la campagne « He for She » (Lui pour elle) a consacré une cérémonie à ces messieurs engagés pour les femmes

Ils sont nos complices, nos maris, nos enfants, nos frères. Sans eux, nous les femmes serions comme la moitié d’une orange. Les Hommes, oui ce sont bien d’eux qu’il s’agit, ont en quelque sorte été célébrés par Onu Femmes, dans le cadre de la campagne des 16 jours d’activisme, dédiées à la lutte contre les violences faîtes aux femmes à travers une belle cérémonie ce jeudi 4 décembre à l’hôtel Radisson Blu de Bamako.

Parmi cette pléiade d’hommes, des célébrités comme Abraham Bengaly, chef de cabinet du Premier Ministre Moussa Mara, Thierno Oumar Hasse Diallo, ministre malien du culte, le prêcheur Ousmane Madani Haidara ou encore l’artiste et animateur Yély Mady Konaté, dit Yély Fuzzo, l’ancien footballer Vieux Pathé Diallo ou encore Maxime Huinato, le Représentant résident d’ONU femmes.

A côté de ces sommités, les élèves du Collège Horizon, l’un des établissements de référence dans la capitale malienne, ont pu assister au sacre de leurs aînés, décorés pour la circonstance par des femmes.

La campagne « He for She », entend faire la part belles aux hommes, tout en les sensibilisant sur les violences faîtes aux femmes. Il s’agit de montrer que les hommes peuvent aider à conscientiser les autres, sur les violences faîtes aux femmes. « Le concept Heforshe », ni masculin, ni féminin, vise à concevoir une vision commune des progrès Humains pour tous afin de favoriser l’égalité des sexes. Parmi ces Hommes, nous avons tendu le micro à quelques uns d’entre eux.

Paroles d’hommes 

Ibrahim Diabaté, 10è, Collège Horizon 

« Cette campagne HeforShe, initié par ONUFEMMES est formidable et je suis personnellement content d’avoir été invité avec mes camarades du Collège Horizon. Les femmes ont droit au bonheur. Sans elles, la société n’aurait pas d’équilibre. Les hommes se sont engagés et ils doivent aider les femmes à s’accomplir. Les femmes sont l’essence même de la société malienne, parce qu’elles sont généreuses et ont de meilleures qualités (rires) que les hommes. Par exemple, Elles savent mieux gérer. Je voudrais citer deux femmes que j’admire beaucoup, la présidente de l’ONG Agir et l’ancienne Premier Ministre, Mariam Kaidama Sidibé… »

Thierno Oumar Hasse Diallo, ministre malien du Culte 

« Je salue cette initiative d’appeler les hommes à comprendre qu’ils sont complémentaires des femmes, et qu’ils sont appelés à participer à l’épanouissement de cette moitié d’eux. En allant dans la profondeur de la culture malienne, on se rend compte que le pouvoir des femmes a toujours constitué une fierté. Lorsque des enfants naissent dans les sociétés malinkés et soninkés, le nom de la maman est souvent ajouté à l’homme. Comme Hamadi Fanta ou Moussa Djénéba. Cela permet d’identifier l’enfant de sa mère et lorsqu’il réussit dans la vie, on comprend que sa maman était exemplaire… »

Seydou Keita, footballeur 

« L’importance de la femme dans la vie d’un homme est avérée. Lorsque la majorité des hommes auront compris cela, il y aura moins de violences contre les femmes. Je voudrais encore une fois citer ma propre femme. Elle est tout pour moi. Elle tient le foyer, et je l’accompagne au quotidien. Il faut que les hommes essaient de comprendre les femmes ».

Ousmane Madani Haidara, prêcheur 

« Dieu a mis les femmes au dessus de tout. Il leur a donné une valeur immense. Et nous nous devons en tant qu’Hommes de les respecter au dessus de tout. Leur courage est sans faille. Elles se lèvent tôt et nourrissent la famille. Et lorsqu’elles se lèvent, nous les accompagnons. Lorsqu’elles s’assoient, nous les suivons. Salam Aleykum »

Abdourhamane Belem, 11è Sciences, Collège Horizon 

« Je retiens de cette initiative que nous les hommes, devons nous engager pour la cause des femmes. Lutter pour leurs droits afin qu’elles se développent et contribuent au développement de la nation. On dit bien que derrière tout grand homme, il y a une grande dame. Ma mère est la femme qui m’inspire avant tout. Et dans chacune de mes actions, je m’inspire de ces conseils et de son expérience ».

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :