Skip to content

Destins croisés

by sur 25 janvier 2015

Rien n’est simple. S’informer et réfléchir est indispensable avant d’émettre une opinion  qui ne soit pas simplement dictée par l’émotion.

Amedy Coulibaly, malien d’origine bambara, musulman né en France, scolarisé en France décide d’embrasser la cause du gangstérisme puis du terrorisme sous couvert de la religion; après de multiples exactions, il finit par prendre en otage et tuer des compatriotes français au prétexte de leur religion.

Lassana Bathily, malien d’origine sonninké, musulman lui aussi, prend les plus grands risques pour gagner la France où il vit en clandestin en espérant y trouver du travail, rêvant même de devenir français. Et il sauve des Français sans s’embarrasser de leur religion. Pour sa bravoure, il reçoit la nationalité française en grande pompe, m’arrachant un surcroît d’émotion, quand je l’entends prononcer, comme des dizaines de migrants que je fréquente : « je ne suis pas un neuro »…

Le second connaît l’indignité d’une tombe anonyme, après le refus du Mali de recevoir sa dépouille.

Terrorisme : Amedy Coulibaly enterré à Thiais, sa tombe est anonyme

Par Afrik.com – 25 janvier 2015 à 19h  

Preneur d’otages au magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes, Amedy Coulibaly a été enterré, ce vendredi, dans le carré musulman du cimetière de Thiais. Sa tombe est anonyme, comme celles des frères Kouachi, les auteurs de l’attaque contre « Charlie Hebdo ».

C’est dans le carré musulman du cimetière de Thiais (Val-de-Marne), l’un des plus grands de la capitale, qu’Amedy Coulibaly, auteur de la prise d’otages au magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes, a été enterré ce vendredi 23 janvier 2015. Comme cela a été le cas pour les frères Kouachi, les auteurs de l’attaque contre le journal français Charlie Hebdo, la tombe du Malien est anonyme.

Selon une source policière du Parisien, le corps d’Amedy Coulibaly « a quitté l’institut médico-légal de Paris en tout début de matinée ». Il a été indiqué que le preneur d’otages de la supérette avait été inhumé vers 6 heures du matin, dans le carré musulman du cimetière de Thiais. Comme celles des frères Kouachi, sa tombe est anonyme. Une source policière a ajouté que « quelques membres » de la famille d’Amedy Coulibaly étaient présents.

Conformément à la loi qui stipule que « la sépulture dans un cimetière d’une commune est due aux personnes décédées sur son territoire, quel que soit leur domicile », le service des cimetières de la Ville de Paris, dont dépend le cimetière de Thiais, a accepté la demande après avoir été « saisi jeudi après-midi d’une demande de concession et d’inhumation pour Amedy Coulibaly, par la famille du défunt ».

Amedy Coulibaly a été tué le 9 janvier dernier, à Paris, au cours de l’assaut policier qui a suivi une prise d’otages dans un supermarché cacher. Plusieurs citoyens ont ce jour, bénéficié d’un soutien d’un autre Malien qui les a aidés à échapper au terroriste. Il s’agit de Lassana Bathily qui a été naturalisé Français pour sa bravoure.

 

L’enterrement d’Amedy Coulibaly à Thiais embarrasse

Lucile Métout | 24 Janv. 2015, 07h00 | MAJ : 24 Janv. 2015, 04h16

Le troisième auteur des attentats de Paris a été inhumé hier à 6 heures au cimetière parisien dans un carré musulman et sous protection policière. En catimini.

Thiais, hier. Les obsèques d’Amedy Coulibaly ont eu lieu dans une division musulmane, de nuit, deux heures avant l’ouverture du cimetière au public. Certaines familles peinent à concevoir que le corps de cet assassin gît près de celui de leur proche. (LP/L. Mé.)

 

Attentats. Le djihadiste Amédy Coulibaly enterré à Thiais

France – 23 Janvier – Infographie | Ouest-France

Le terroriste Amédy Coulibaly, abattu par les forces de l’ordre lors de la prise d’otages de l’Hyper cacher le 9 janvier, a été enterré vendredi à Thiais (Val-de-Marne).

L’assassin de la policière de Montrouge et de quatre Juifs dans le supermarché Hyper cacher, à Paris, Amédy Coulibaly, a été enterré vendredi en début de matinée à Thiais (Val-de-Marne).

« Il a quitté l’institut médico-légal de Paris en tout début de matinée », a indiqué une source policière. Une deuxième source policière a précisé qu’il avait été inhumé dans le carré musulman du cimetières de Thiais. Le Mali avait refusé mercredi d’accueillir la dépouille du jihadiste.

En un mot : cadavre encombrant

L’Indicateur du Renouveau du 23 Janvier 2015

 Les attentats de Paris continuent de hanter les autorités maliennes en rupture de ban avec les leaders des organisations islamiques, dont certains ne digèrent toujours pas la participation du président IBK à la marche républicaine du 11 janvier à Paris.

Le malaise a failli se prolonger avec la requête des autorités françaises de rapatrier au Mali (terre de ses parents) le corps du terroriste Amedy Coulibaly. Un non catégorique du gouvernement nous a évité une situation explosive avec ce cadavre que certains Maliens, disons-le tout net, élèvent au rang de martyr de l’islam ou de héros tout court. Pour tout dire, de Paris à Nampala, les terroristes ont vraiment décidé de nous pourrir la vie.

En tout cas, du côté des autorités françaises, on annonce que les autorités maliennes avaient donné un accord verbal au rapatriement de celui qui n’avait jamais revendiqué son appartenance à la communauté nationale.

Attentats : Pourquoi le Mali a refusé d’inhumer Amedy Coulibaly

Alors que le corps d’Amedy Coulibaly était prêt à être acheminé par avion mercredi après-midi, le gouvernement malien a signifié aux autorités françaises son refus de l’accueillir sur son sol. Ce refus du Mali, justifié, par des préoccupations de sécurité, a été expliqué hier dans la journée par le ministre des Affaires religieuses et du Culte, aux leaders des organisations musulmanes, a-t-on appris de source sécuritaire.

Le corps d’Amedy Coulibaly, l’assassin de la policière de Montrouge (Hauts-de-Seine) et de quatre hommes juifs dans le supermarché casher de la porte de Vincennes, ne sera pas inhumé au Mali. C’est la décision prise par les autorités maliennes quelques heures avant son acheminement mercredi après-midi par avion vers Bamako. Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement français, a confirmé jeudi au micro d’Europe 1 qu’Amédy Coulibaly sera bien enterré en France : « Si le Mali a refusé qu’il soit enterré sur son territoire, il sera enterré en France ».

Un refus justifié par des raisons de sécurité nationale

Le sort du corps du terroriste en rappelle un autre : en 2012, au terme d’une vive polémique, Mohamed Merah, l’auteur des tueries de Toulouse et Montauban, avait finalement été enterré dans le carré musulman du cimetière intercommunal de Cornebarrieu (Haute-Garonne), près de Toulouse, après le refus de l’Algérie d’accueillir sa dépouille comme le demandait sa famille.

Selon la loi, les proches d’un défunt doivent demander l’autorisation d’inhumation au maire de la commune du cimetière choisi. Théoriquement, les édiles ne peuvent la refuser là où il habitait, là où il est mort ou encore là où se trouve un caveau familial. A notre connaissance, la mairie de Grigny (Essonne), d’où était originaire Amedy Coulibaly et où vivent toujours sa mère et sa sœur, n’a pas reçu de demande d’inhumation. Celle de Viry-Châtillon, dans le même département, où il était inscrit sur les listes électorales, non plus. Sa famille a très bien pu demander à ce que sa dépouille soit transférée au Mali, son pays d’origine. Les raisons du refus de Bamako sont pour l’instant inconnues.

Chérif et Saïd Kouachi, responsables de l’attaque meurtrière contre Charlie Hebdo, ont été inhumés ce week-end là où ils résidaient, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) pour le premier, et à Reims (Marne) pour le second. Dans les deux cas, les maires avaient expliqué n’avoir « pas le choix », même s’ils auraient préféré ne pas inhumer des terroristes sur leur commune.

Attentats : le Mali refuse d’inhumer Amedy Coulibaly, qui sera enterré en France

Par L’ Obs – Publié le 22-01-2015 à 08h44

Reste qu’à ce jour, aucune ville française n’aurait reçu de demande pour accueillir sa dépouille.

Amedy Coulibaly dans une vidéo mise en ligne dimanche 11 janvier, soit deux jours après sa mort. Capture d’écran

Où va donc être enterré Amedy Coulibaly, l’auteur de la tuerie du supermarché casher de la porte de Vincennes ? D’après « Le Parisien » de ce jeudi 22 janvier, les autorités maliennes ont refusé au dernier moment d’inhumer le terroriste sur leur sol. Une information confirmée ce matin sur Europe 1 par le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

Son corps devait être acheminé par avion mercredi après-midi à Bamako, la capitale du Mali. Mais d’après le quotidien, après à un refus de dernière minute, la dépouille d’Amedy Coulibaly était de retour mercredi soir à l’institut médico-légal de Paris.

Le refus malien inexpliqué

Toujours selon « Le Parisien », la ville de Grigny, dans l’Essonne, d’où il est originaire n’a à ce jour reçu aucune demande d’inhumation de la famille. Même chose à Viry-Châtillon où il était inscrit sur les listes électorales. Ses proches ont donc demandé à ce qu’il soit inhumé au Mali, son pays d’origine. Les raisons du refus du gouvernement malien restent pour l’heure inconnues. « Si le Mali a refusé qu’il soit enterré sur son territoire, il sera enterré en France », s’est contenté de commenter Stéphane Le Foll.

Les complices de Coulibaly, Chérif et Saïd Kouachi, les auteurs de l’attaque sanglante contre « Charlie Hebdo », ont été enterrés pour leur part le week-end dernier à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) et à Reims (Marne).

Le Mali refuse d’inhumer Amédy Coulibaly, le tueur de l’Hyper Cacher à Paris

Jeune Afrique – 22/01/2015 à 09:20 Par Benjamin Roger

Amédy Coulibaly, le preneur d’otages du supermarché casher de Paris, devait être enterré au Mali, pays où ses parents sont nés. Mais, selon le quotidien français « Le Parisien », Bamako se serait opposé à accueillir le corps du jihadiste.

Où va être enterré Amédy Coulibaly ? Pas au Mali, à en croire Le Parisien. Le quotidien français rapporte que la dépouille du terroriste, assassin d’une policière et auteur d’une prise d’otages meurtrière de l’Hyper Cacher de Paris, il y a deux semaines, devait être transférée par avion mercredi après-midi à Bamako. Mais, après un « refus de dernière minute des autorités maliennes », le corps de Coulibaly était de retour mardi soir à l’institut médico-légal où il était jusque-là conservé. Pour le moment, les autorités maliennes n’ont fourni aucune explication.

En cas de décès, la loi française stipule que les proches du défunt doivent demander l’autorisation d’inhumation au maire de la commune du cimetière choisi. Théoriquement, les élus des communes où il habitait, où il est mort ou celle qui abrite un caveau familial ne peuvent refuser. D’après Le Parisien, ni la mairie de Grigny, en banlieue parisienne, d’où était originaire Amédy Coulibaly, ni celle de Viry-Châtillon, où il était inscrit sur les listes électorales, n’ont reçu de demande d’inhumation. Ses proches auraient donc demandé à ce qu’il soit enterré au Mali, pays de ses parents.

Cette affaire rappelle celle de Mohammed Merah, le « tueur au scooter » de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, qui avait tué sept personnes dont trois enfants juifs en mars 2012. Né de parents algériens, ces derniers avaient demandé son inhumation en Algérie et essuyé un refus formel des autorités concernées. Merah avait donc été discrètement enterré dans un cimetière près de la « ville rose ».

Quant à Chérif et Saïd Kouachi, les deux frères responsables de l’attentat contre Charlie Hebdo, ils ont été inhumés le week-end dernier là où ils habitaient, à savoir Gennevilliers, en banlieue parisienne, pour le premier, et à Reims, à 150 kilomètres au nord-est de Paris, pour le second.

 

Attentats : le Mali refuse d’inhumer Amedy Coulibaly, sa dépouille reste en France

Par Le Parisien – Valentine Rousseau, Adrien Cadorel, T.d.L – Mercredi 21 Janv. 2015, 23h26 | Mis à jour : 23h51

Alors que le corps d’Amedy Coulibaly était prêt à y être acheminé par avion, le Mali a signifié aux autorités françaises son refus de l’accueillir sur son sol.

Selon nos informations, le corps d’Amedy Coulibaly, l’assassin de la policière de Montrouge (Hauts-de-Seine) et de quatre hommes juifs dans le supermarché casher de la porte de Vincennes, devait être acheminé ce mercredi après-midi par avion à Bamako, au Mali. Mais suite à un refus de dernière minute des autorités maliennes, la dépouille du terroriste était de retour ce mardi soir à l’institut médico-légal de Paris.

Le sort du corps du terroriste en rappelle un autre : en 2012, au terme d’une vive polémique, Mohamed Merah, l’auteur des tueries de Toulouse et Montauban, avait finalement été enterré dans le carré musulman du cimetière intercommunal de Cornebarrieu (Haute-Garonne), près de Toulouse, après le refus de l’Algérie d’accueillir sa dépouille comme le demandait sa famille.

Selon la loi, les proches d’un défunt doivent demander l’autorisation d’inhumation au maire de la commune du cimetière choisi. Théoriquement, les édiles ne peuvent la refuser là où il habitait, là où il est mort ou encore là où se trouve un caveau familial. A notre connaissance, la mairie de Grigny (Essonne), d’où était originaire Amedy Coulibaly et où vivent toujours sa mère et sa sœur, n’a pas reçu de demande d’inhumation. Celle de Viry-Châtillon, dans le même département, où il était inscrit sur les listes électorales, non plus. D’où la décision sans doute d’envoyer sa dépouille au Mali, son pays d’origine. Les raisons du refus de Bamako sont pour l’instant inconnues.

Chérif et Saïd Kouachi, responsables de l’attaque meurtrière contre Charlie Hebdo, ont été inhumés ce week-end là où ils résidaient, à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), pour le premier, et à Reims (Marne), pour le second. Dans les deux cas, les maires avaient expliqué n’avoir «pas le choix», même s’ils auraient préféré ne pas inhumer des terroristes sur leur commune.

 

Publicités

From → Revue de Presse

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :