Skip to content

Les manuscrits de Tombouctou à la loupe

by sur 25 janvier 2015

Une conférence, internationale se tiendra le 28 à Bamako pour examiner la situation des manuscrits de Tombouctou.

Conférence internationale le 28 janvier à bamako : Les manuscrits anciens du Mali face aux défis de l’heure

El Moudjahid – LE : 25-01-2015 | 0:00

Une conférence internationale sur l’avenir des manuscrits anciens du Mali et les moyens de leur préservation sera organisée du 28 au 30 janvier à Bamako (Mali), lit-on sur le site internet de l’Organisation de l’ONU pour l’Éducation, les sciences et la culture (UNESCO).

Une conférence internationale sur l’avenir des manuscrits anciens du Mali et les moyens de leur préservation sera organisée du 28 au 30 janvier à Bamako (Mali), lit-on sur le site internet de l’Organisation de l’ONU pour l’Éducation, les sciences et la culture (UNESCO).

Organisée sur le thème «Les manuscrits anciens face aux défis de l’heure», la rencontre examinera l’avenir des « précieux » manuscrits du Mali qui ont échappé à la destruction lors de l’occupation de Tombouctou en 2012 par des groupes terroristes. La rencontre est organisée à l’initiative du bureau de l’UNESCO à Bamako, du ministère malien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, et de l’Institut des Hautes études et des recherches islamiques Ahmed-Baba.

En 2012 et 2013, l’occupation des régions du nord du pays par des groupes armés s’est traduite par d’importants dégâts causés au patrimoine culturel, notamment aux manuscrits anciens. À l’Institut Ahmed-Baba, 4.203 de ces manuscrits ont ainsi été brûlés ou volés. Mais près de 90% de ces documents ont pu être sauvés, grâce à l’action de la population organisée autour de l’ONG Sauvegarde et valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique (SAVAMA-DCI), partenaire de la Conférence. Les spécialistes estiment à 300.000, le nombre de ces manuscrits.

Ce sont d’inestimables sources de connaissances transmises par des érudits ayant vécu entre le 12e et le 15e siècles. Les documents sauvés de l’Institut Ahmed-Baba traitent des mathématiques, de la musique, du droit islamique, de la poésie, de la médecine et bien d’autres domaines. Tombouctou, surnommée jadis la perle du Sahara et la ville des 333 saints patrons, a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1988.

 

Manuscrits anciens de Tombouctou : Bamako accueille une conférence internationale

Par Unesco – 23/01/2015

Intitulée « Les manuscrits anciens face aux défis de l’heure », la Conférence posera la question cruciale de l’avenir de ces manuscrits, exfiltrés de Tombouctou en 2012

Près de deux ans après l’occupation du nord du Mali par des groupes armés et les destructions de biens culturels qui s’en sont suivies, une Conférence internationale sur les manuscrits anciens est organisée au Centre international de conférences de Bamako du 28 au 30 janvier.

Le bureau de l’UNESCO à Bamako, le ministère malien de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et l’Institut des Hautes études et des recherches islamiques Ahmed Baba, en partenariat avec le ministère malien de la culture, de l’artisanat et du tourisme*, sont à l’origine de cet événement qui examinera les enjeux de préservation durable de ces trésors documentaires.

© Minusma

Intitulée « Les manuscrits anciens face aux défis de l’heure », la Conférence posera la question cruciale de l’avenir de ces manuscrits, exfiltrés de Tombouctou en 2012 et transportés dans l’urgence à Bamako où ils se trouvent toujours. Elle s’intéressera aussi à l’importance de ces documents dans l’histoire de la région, aux défis que pose la conservation de ce patrimoine culturel fragile, au rôle des communautés locales dans sa préservation, à la lutte contre le trafic illicite ou encore à l’action de l’UNESCO dans la sauvegarde de ces manuscrits.

De nombreux intervenants (voir programme) en débattront : universitaires, responsables d’institutions culturelles, représentants des autorités religieuses et des communautés locales, décideurs politiques, historiens ou chercheurs. Cet évènement sera aussi l’occasion de projeter en avant-première le film documentaire «Sur la piste des manuscrits de Tombouctou », du réalisateur Jean Crépu, à l’Institut Français de Bamako (28 janvier, 18h00).

En 2012 et 2013, l’occupation des régions du nord du pays par des groupes armés s’est traduite par d’importants dégâts causés au patrimoine culturel, notamment aux manuscrits anciens. A l’Institut Ahmed Baba, 4203 de ces manuscrits ont ainsi été brûlés ou volés. Mais près de 90% de ces documents ont pu être sauvés grâce à l’action de la population organisée autour de l’ONG Sauvegarde et valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique (SAVAMA-DCI), partenaire de la Conférence.

Les manuscrits de Tombouctou forment un ensemble de plusieurs centaines de milliers de documents dont les plus anciens remontent au 13e siècle. Ils rassemblent aussi bien des traités savants que des textes religieux ou des documents commerciaux et sont rédigés en arabe ou dans une version africanisée de l’alphabet arabe.

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :