Skip to content

Nord-Mali : les populations attaquées

by sur 1 février 2015

Non  seulement les groupes armés sont de retour (et de plus en plus « actifs ») dans le Nord du Mali, mais désormais ils rançonnent la population et s’en prennent aux personnalités.

Une attitude qui peut commencer à les desservir.

De leur côté, les milices pro-gouvernementales ne sont pas en reste, utilisant, et c’est nouveau, les mêmes méthodes que leurs adversaires : des kamikazes se sont fait exploser l’ors d’une attaque contre les rebelles.

Les attaques contre les populations civiles se multiplient

Par RFI – 1er février 2015

Bamba, sur les rives du fleuve Niger, est une localité située à quelque 220 km à l’est de Tombouctou et 245 km au nord-ouest de Gao.

Alors que les affrontements entre différents groupes armés n’ont pas cessé dans le nord du Mali, ce sont les attaques contre les populations civiles qui se multiplient. Deux villages ont été attaqués, vendredi et dans la nuit de vendredi à samedi. Au moins un mort et des enlèvements.

Dans des cas, les groupes armés attaquent des populations dans le nord du Mali pour se ravitailler. C’est ce qui vient de se passer dans la localité de Bamba.

Trois à quatre véhicules arrivent nuitamment dans ce gros village. Méthodiquement, des hommes armés défoncent des boutiques fermées, appartenant aux commerçants. Au total 34 boutiques pillées, des vivres emportés : du lait, du thé, du sucre, des cigarettes, et du riz notamment. Quatre motos ont été également enlevées.

Des raids pour se ravitailler. Mais il y a également contre ses populations du nord du Mali des expéditions punitives menées par ces mêmes groupes armés. Dernier cas en date, à Kano, localité malienne située près de Tombouctou. Des tirs de roquette sur des domiciles, un mort et 23 personnes brièvement enlevées.

Si ces hommes armés arrivent à terroriser les populations civiles, c’est parce que ni les Casques bleus de l’ONU ni l’armée malienne ne sont sur place. Face à cette situation ce samedi, le Premier ministre malien Modibo Keïta a tenu une rencontre avec des responsables de la mission de l’ONU pour renforcer la sécurité des populations du Nord.

 Les 23 otages enlevés dans le nord libérés

Par BBC Afrique – 31 janvier 2015

Le correspondant de BBC Afrique à Bamako a appris la libération de 23 personnes prises en otage vendredi par des assaillants, dans les localités de Bamba, Gao et Kano.

Après leur libération, elles ont pris le chemin de Kano, d’où certaines d’entre elles avaient été enlevées.

Les ex-otages avaient été enlevés lors de l’attaque des localités de Bamba, Gao et Kano, selon une source militaire et des sources indépendantes.

C’est d’abord la localité de Kano qui a été attaquée à l’heure de la prière de vendredi.

Selon des témoins, un imam, un chef de village et au moins l’un de ses conseillers faisaient partie des personnes enlevées.

D’après une source militaire, les assaillants sont des éléments du MAA, un groupe allié du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), ce qu’aucune source indépendante n’a confirmé.

En début de soirée, c’était au tour de la localité de Bamba, dans la région de Gao, d’être attaquée.

Des témoins ont indiqué que le chauffeur transportant les assaillants avait comme turban un drapeau aux couleurs du même groupe rebelle.

Ils affirment que des magasins et des boutiques de la localité de Bamba ont été pillés. Des motos et une importante somme d’argent ont été emportées.

 

Une personne tuée par une roquette, une vingtaine d’autres brièvement enlevées à Tombouctou

Par AFP – 31 janvier 2015

Une personne a été tuée et une vingtaine d’autres brièvement enlevées vendredi lors d’une attaque d’un village de la région de Tombouctou (nord-ouest du Mali) par un groupe armé non identifié, a-t-on appris samedi auprès d’un élu local et de l’ONU.

« Vendredi, le village de Kano (75 km à l’est de Tombouctou) a été attaqué par des hommes armés. Une vingtaine de personnes (des habitants) ont été brièvement enlevées. Par ailleurs, un habitant du village a été tué par une roquette tirée contre sa maison » par les assaillants, a déclaré à l’AFP Abdoulaye Maïga, un élu local, joint dans  la région de Tombouctou, ville dontdépend administrativement Kano.

L’enlèvement a duré « quelques heures » avant que la vingtaine de personnes ne soient libérées par les ravisseurs à la suite d’une « intervention de notables » de la zone, a indiqué la même source. « Les assaillants, des hommes à la peau claire, qui appartiennent à un groupe armé évoluant sur le terrain et dont certains étaient enturbannés, ont emporté des biens appartenant aux villageois et détruit quelques cases », a t-elle affirmé, sans préciser les auteurs de cette attaque.

Une source militaire au sein de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) a confirmé l’information. La vingtaine de personnes enlevées ont été, selon elle, conduites à bord de plusieurs véhicules dans la localité de Ber, à 15 km de Kano, avant d’être libérées.

Par ailleurs, un autre village, Bamba, situé à 245 au nord de Gao, a également été attaqué vendredi soir par des hommes armés, a affirmé à l’AFP un élu local qui s’est exprimé sous couvert de l’anonymat.

« Vendredi vers 20H00 (locales et GMT), des hommes armés sont venus dans notre village de Bamba. Ils ont d’abord tiré des coups de feu en l’air. Toutesles rues se sont vidées. Après, ils ont cassé plusieurs boutiques pour emporter des vivres et des biens des populations mais il n’y a pas eu de blessé ni de mort », a-t-il affirmé.

Le nord du Mali est tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, qui en ont été chassés en grande partie par l’opération militaire « Serval », à l’initiative de la France, à laquelle a succédé en août 2014 l’opération « Barkhane », dont le rayon d’action s’étend à l’ensemble de la zone sahélo-saharienne.

Mais le nord malien, où sévissent aussi d’autres groupes armés, notamment touareg, a enregistré ces derniers mois une recrudescence d’attaques.

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :