Skip to content

Sécurité : le gouvernement face aux députés

by sur 19 avril 2015

Les députés ont manifesté leur mauvaise humeur lorsque, jeudi, ils n’ont eu devant eux que les ministres en charge de la défense et de la sécurité pour leur parler, précisément, de la sécurité et d’une sombre affaire de trafic de cartes d’identité et de passeports surfacturés.

Exigeant la présence du chef du gouvernement qu’ils ont obtenu le lendemain, même si le premier ministre Modibo Keïta a donné sa propre lecture des règlements.

Le ministre Sada Samaké répondant aux questions d’actualité des députés :  » Bamako est sécurisée jusqu’à 50 kms »

A. Diakité – Malijet -18 avril 2015

Après le renvoi du jeudi pour absence du Premier ministre, la séance des questions d’actualité adressées au gouvernement a eu lieu hier vendredi 17 avril 2015 à l’Assemblée nationale où le gouvernement était au complet avec en tête son chef, Modibo Kéita comme le recommande le Règlement intérieur de l’institution parlementaire. Au menu des questions d’actualité, la pénurie des passeports et des cartes d’identité, l’insécurité grandissante dans le pays. Sur les deux questions, c’est le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le général Sada Samaké qui était le plus attendu par les honorables députés.

Les élus de la Nation ne sont pas allés avec le dos de la cuillère pour exprimer leur désolation par rapport à ces deux préoccupations.  Les députés du groupe parlementaire Adema/ ASMA-CFP, ont demandé une garantie de la fin de spéculation autour du passeport et de la carte d’identité,

Ils ont expliqué que la situation sécuritaire se dégrade. « La peur change de camp, ce sont les populations qui ont peur et non les voleurs et brigands. Des policiers qui tirent sur les conducteurs et non sur les pneus. Monsieur le ministre dites à vos agents de cesser de mentir à la télé, parce que c’est la moquerie ».

Des députés de l’opposition ont dénoncé les abus des forces de sécurité dans l’exercice de leur fonction, l’augmentation du prix du passeport et de la carte d’identité. Ils ont fait savoir qu’il y a l’insécurité devant les portes de tous les Maliens, au Nord comme au Sud. Et ils n’ont pas manqué de parler d’échec sans que rien ne change.

Les députés de la majorité présidentielle ont décrié le reportage de l’ORTM sur le passeport et la carte d’identité où on tente de peindre la situation en rose. Selon ces députés, la carte d’identité est délivrée à 10 000 F CFA et le passeport est à 500 000 F CFA. Tout le contraire des informations données dans le reportage de l’ORTM. Ils ont dressé un tableau sombre de l’insécurité partout au Mali.

Le ministre Sada Samaké a sollicité l’aide des députés pour la sensibilisation, un travail qui doit être mené ensemble. Il a expliqué avoir pris des sanctions contre les agents véreux, contre des commissaires. 50 000 cartes d’identités sont disponibles, a-t-il dit. En ce qui concerne le passeport, le ministre Samaké a indiqué que la fabrication sera confiée à une nouvelle structure, le marché étant déjà lancé. ‘’Il n’a pas souhaité rentrer dans les détails. Le passeport de 500 000 FCFA est une autre fraude, les gens sont pressés d’avoir leur passeport, la demande est forte. Pour le mois de mars 1800 à 11300 passeports ont été délivrés’’.

A en croire le ministre, chaque samedi 500 passeports sont délivrés aux Maliens de l’extérieur. De nos jours, selon toujours le ministre Samaké, il y a 1700 passeports en stock. En conclusion, il n y a donc pas de pénurie, selon le ministre, lequel ajoutera que les policiers véreux ont été sanctionnés, le secteur sera assaini et après, les députés pourront aller vérifier et l’interpeller.

Sur la question de l’insécurité, le ministre Sada Samaké a rappelé aux députés de ne pas oublier le contexte dans lequel le régime actuel a hérité le pays. Un pays qui était à terre et dont les efforts quotidiens visent à le faire sortir d’une crise sans précédent. Certes, il y a des choses à corriger au niveau des forces de sécurité, mais le ministre pense qu’elles méritent l’encouragement et la reconnaissance de la Nation quand on sait les conditions difficiles dans lesquelles elles travaillent.

Le ministre a indiqué qu’il ne peut pas garantir une insécurité zéro à ses interlocuteurs mais que des efforts ont été faits et continuent d’être faits pour la sécurité des personnes et leurs biens. C’est dans ce sens que des mesures ont été prises pour la sécurité de la capitale. Des mesures qui n’ont pas forcément un rapport avec l’attentat du bar-restaurant ‘’La Terrasse’’. ‘’Bamako est sécurisée jusqu’à 50 km’’, dira le ministre Samaké.

Selon lui, le dispositif sécuritaire mis en place permet de donner l’alerte à 50 kilomètres de Bamako. Il a ajouté que tous les forêts qui entourent la capitale malienne ont été fouillées.

Le ministre de la Défense, Tiéma Hubert Coulibaly a aussi insisté sur le travail remarquable qu’accomplissent les forces armées malgré cette situation d’insécurité inhérente à la crise sécuritaire que nous vivons depuis 2012. ‘’ C’est progressivement qu’on va sortir de cette situation’’, ont indiqué les deux ministres (Tiéma et Sada). Le ministre de la Réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidy Mohamed, a surtout mis l’accent sur la coopération de la population en matière de lutte contre l’insécurité comme ça se passe en Mauritanie.

Le Premier ministre Modibo Kéïta salue l’initiative des questions d’actualité, car ça contribue aux débats démocratiques. Les lois sont faites pour être respectées.  »Je n’ai pas la légitimité, c’est vous quI avez une légitimité populaire. Moi, j’ai une légitimé octroyée  ». Le Premier ministre n’est pas d’accord avec la forme des questions d’actualité. Pour lui, sa présence n’est pas obligatoire pour les questions d’actualité, car ce n’est pas un devoir constitutionnel. Mais il fera le devoir d’y être présent.

 

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :