Skip to content
Tags

,

Le VP du MNLA arrêté à Abidjan

by sur 19 juillet 2015

Contrairement à ce qui a été dit dans un premier temps, l’arrestation par Interpol à Abidjan du vice-président du Mouvement National de Libération de l’Azawad n’est pas le fait de Bamako, mais plutôt du fait qu’il transportait 600 millions de CFA.

Le Vice-président du MNLA (Djeri Maiga) arrêté à l’aéroport d’Abidjan en provenance de Bamako avec plus 600 millions FCFA

Par la rédaction de maliactu.net – 18 juillet 2015    

L’argent liquide était réparti dans deux valises, en liasses de billets emballées dans du cellophane, selon la même source.

Contrairement a ce qui a été annoncé sur maliactu.net, le Vice président du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), rébellion Touarègue et membre du comité de suivi de l’accord de paix signé au Mali n’aurait pas été arrêté à la demande des autorités de Bamako, mais parce qu’il transportait sur lui une importante somme d’argent (plus de 600 millions FCFA) en espèce qu’il s’apprêterait à déposer dans un compte Bancaire Ivoirien selon des sources sécuritaires Ivoiriennes à Maliactu.net

L’argent liquide était réparti dans deux valises, en liasses de billets emballées dans du cellophane, selon la même source.

Mahamadou Djeri Maiga, qui a élu domicile et Bureau dans un Hôtel huppé de la capitale Malienne, a l’habitude de recevoir des visites nocturnes et en dehors de tous regards selon plusieurs sources bamakoises.

Le Mali ne pourra aspirer à une paix durable qu’en tirant les leçons de toutes les anciennes pratiques qui ne font qu’aggraver la situation déjà fragile du Pays.

Mahamadou Djeri Maiga avait été placé en détention provisoire vendredi, conformément aux réquisitions du parquet.

Les autorités Ivoiriennes ne détiennent aucune preuve pour l’instant quand à l’origine des fonds et ne savent pas s’ils étaient destinés à financer des groupes terroristes en Cote d’Ivoire.

Mali : arrestation d’un leader rebelle à l’aéroport d’Abidjan par Interpol

Source: Agence de presse Xinhua – 17 juillet 2015 

Mahamadou Djérid Maïga, vice-président du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA, ex-rebelle), a été arrêté jeudi l’aéroport international d’ Abidjan par Interpol, annonce un communiqué de son mouvement publié vendredi à Bamako.

Selon lle communiqué, signé de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA, dont le MNLA est membre), Djeri Maïga a été arrêté alors qu’il revenait d’une réunion du Comité de suivi de l’ Accord d’Alger (CSA) tenue à Bamako.

Le gouvernement malien a pourtant levé le mandat d’arrêt visant le vice-président du MNLA le 15 juin 2015.

Estimant que cette levée était censée parvenir à toutes les antennes d’Interpol, la CMA « dénonce le manque de sérieux et de volonté réelle du gouvernement du Mali à prendre les mesures nécessaires pour le respect de ses engagements ».

« Nous invitons la médiation internationale et le gouvernement du Mali à beaucoup plus de vigilance et de sens de responsabilité pour le respect des mesures de confiance, des arrangements sécuritaires et de tout engagement de nature à éviter toute désinvolture et à faciliter la mise en oeuvre de l’accord de paix », conclut le texte.

Le parachèvement du processus de signature de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali par l’ensemble des parties prenantes s’est déroulé le 20 juin dernier à Bamako.

URGENT : Le Vice président du MNLA, Mahamdou Djéri Maiga arrêté à l’aéroport d’Abidjan

Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA)

COMMUNIQUE N°24-CMA-6-2015- CMA

La Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) exprime sa consternation après l’arrestation ce jeudi 16 juillet 2015 à l’aéroport international Houphouët BOIGNY  d’Abidjan par INTERPOL du camarade Mahamadou DJERI MAIGA, vice président du Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA), membre du comité de suivi de l’accord d’Alger. Le camarade Djeri MAIGA a été arrêté, pendant qu’il revenait d’une réunion du comité de suivi de l’Accord d’Alger (CSA) qui a eu lieu à Bamako, en exécution d’un mandat d’arrêt malien qui a été levé depuis le 15 juin 2015. Cette mainlevée est sensée parvenir à toutes les antennes d’INTERPOL.

La CMA dénonce le manque de sérieux et de volonté réelle du gouvernement du Mali à prendre les mesures nécessaires pour le respect de ses engagements.

Aussi, la CMA déplore le mépris et le traitement humiliant donc a été victime le camarade Djeri MAIGA à Abidjan, capitale d’une grande puissance de la CEDEAO, médiateur dans la crise entre l’Azawad et le Mali.

Nous invitons la médiation internationale et le gouvernement du Mali à beaucoup plus de vigilance et de sens de responsabilité pour le respect des mesures de confiances, des arrangements sécuritaires et de tout engagement de nature à éviter toute désinvolture et à faciliter la mise en œuvre de l’accord de paix.

Kidal, le 16 juillet 2015

Pour la commission de communication

Moussa Ag Attaher

 

 

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :