Skip to content

Où l’on reparle remaniement ministériel…

by sur 25 juillet 2015

Cela devient un serpent de mer qui ne doit pas faciliter le travail du chef du gouvernement, le premier ministre Modibo Keïta qui commencerait… à se lasser de la situation !

On reparle du remaniement du gouvernement avec, cette fois, le départ de deux poids lourds contestés : Bocary Tréca et Sada Samaké.

Le premier, ministre du développement rural, ancien directeur de campagne proche d’IBK et leader du RPM, est empêtré dans l’affaires des engrais non conformes, mettant en danger la vie des paysans, et en péril la récolte prochaine.

Le second, général, peine à assurer la sécurité dans le pays et s’est quelque peu décrédibilisé dans l’affaire des passeports « disponibles indisponibles », provoquant l’entrée en scène directe du président et du premier ministre !

Imminence du réaménagement du gouvernement : La sortie du Général Sada Samaké et de Dr Bokary Treta annoncée

Bruno D. SEGBEDJI – L’Indépendant du 24 juillet 2015

Des sources crédibles annoncent que le léger réaménagement du Gouvernement Modibo Kéita, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de paix, serait une question de jours. Des supputations font état du probable départ du Général Sada Samaké, l’actuel ministre de Sécurité intérieure et de la protection civile.

Bokary TretaBocari Tréta, ministre du développement rural

Des sources crédibles annoncent que le léger réaménagement du Gouvernement Modibo Kéita, dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de paix, serait une question de jours. Des supputations font état du probable départ du Général Sada Samaké, l’actuel ministre de Sécurité intérieure et de la protection civile.

Les observateurs avertis de la scène sociopolitique nationale parient dur comme fer que le président de la République va sortir de l’équipe gouvernementale Modibo Kéita, le ministre Sada Samaké trop décrié ces derniers mois pour la recrudescence de l’insécurité et surtout pour le scandale des passeports et des cartes d’identité nationale.

Ce dernier dossier ayant obligé le président de la République et le Premier ministre à s’investir personnellement pour annoncer de nouvelles mesures en vue de soulager les populations. Il s’agit de faire en sorte que les 9 000 demandes de passeports déjà déposées soient satisfaites dans un délai de dix jours, les demandes du précieux document de voyage reçues chaque jour ouvrable de 6 heures trente à huit heures, etc.

Général Sada SamakéMinistre de l’intérieur et de la securite, le général Sada Samake

En venant, sur instruction du Premier ministre, annoncer ces importantes mesures à la télévision nationale, le ministre porte-parole du Gouvernement exposait au grand jour, sans le vouloir, les insatisfactions que les plus hautes autorités du pays notent par rapport aux actions du Général-ministre Sada Samaké.

En outre, le ministre Samaké a dû essuyer le courroux des députés, notamment Oumar Mariko de SADI, qui ne s’était pas fait prier pour dénoncer des cas de collusion présumés ou avérés entre le monsieur Sécurité du Mali et des responsables de la police nationale. Ces insuffisances, ajoutées à la gestion que ce général  » sorti du bois  » (comme il l’avait déclaré lui-même à sa nomination) poussent beaucoup d’acteurs politiques et de la société civile à pronostiquer son probable limogeage du gouvernement en cas de réaménagement.

Dans le même registre, il semble que le président de la République ne soit pas content de la gestion du dossier des engrais dits frelatés par le ministre du Développement rural, Dr Bokary Treta.

Il faut rappeler que des voix s’étaient élevées pour dire que dans cette affaire d’intrants hors norme frauduleusement introduits dans le pays, le ministre n’a pas prouvé qu’il est blanc comme neige. Et l’opposant Tiébilé Dramé du PARENA avait vite fait d’étaler sur la place publique que des milliards F CFA étaient en jeu et qu’il fallait limoger le ministre du Développement rural et le patron du GIE incriminé dans le dossier, Bakary Togola, non moins président de l’APCAM, ce qui fait un curieux mélange sur le plan éthique.

Toute chose qui a donné à penser que le ministre Treta pourrait aussi faire les frais du prochain réaménagement du gouvernement au sein duquel l’on annonce une dizaine de nouvelles entrées.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :