Skip to content
Tags

Appui belge à l’ANICT

by sur 31 juillet 2015

La Coopération Technique Belge offre 3.168.272.310F CFA à l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales

Youssouf Konaté – Reporter – 29 juillet 2015

Patrick Gaudissart représentant résident de l’Agence Belge de Développement (CTB), dira dans son intervention, que cette signature est l’aboutissement d’un long chemin qui a été démarré voila déjà quelques années.

Selon lui, cet accord marque la confiance que l’Agence Belge de Développement et le gouvernement Belge place dans les capacités de gestion de l’ANICT et dans l’outil FNACT.

En effet, pour la réalisation du projet, il s’avère important de se concentrer sur le développement en parallèle des capacités des Collectivités Territoriales (CT) pour que la gestion des financements et l’exécution de leurs projets soit :

– le développement des dispositifs d’accompagnement des CT

– prendre à bras le corps  la question de gestion

-et enfin de contrôler tant interne aux CT qu’externe, a indiqué Patrick Gaudissart.

Le Directeur Général de l’ANICT, Pr Akory Ag IKNANE, a évoqué le but dudit projet. Il s’agit de contribuer au développement socio-économique des populations du Mali, en consolidant le processus de développement et de la bonne gouvernance, cela à travers un renforcement soutenu des capacités d’investissement et de maîtrise d’ouvrage des collectivités territoriales.

Le projet d’appui aux Investissement des Collectivités (PAICT) dans sa première phase couvre les collectivités territoriales du district de Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti. Au cours de cette période, les besoins seront identifiés par les collectivités territoriales bénéficiaires et les investissements y afférant seront réalisés sous leur maitrise d’ouvrage conformément aux dispositions du manuel des procédures applicables aux fonds national d’appui aux collectivités.

C’est l’Agence nationale d’investissement des Collectivités Territoriales assurera la gestion financière et comptable des ressources mises à la disposition des collectivités territoriales, a souligné Akory Ag IKNANE.

La seconde phase du projet, couvrira les régions du nord du pays: il s’agit de Tombouctou, Gao et Kidal. A en croire au Directeur de l’ANICT, la cérémonie de signature revêt un caractère particulièrement important, par le fait qu’elle permettra de renforcer l’unité nationale et la cohésion sociale, car elle procède de l’appui au renforcement de la volonté politique clairement affichées après le parachèvement de la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation le 20 juin dernier. Et permettra d’appuyer la marche résolue de notre pays vers le progrès social pour un développement humain durable dans le cadre de l’unité nationale, la cohésion sociale pour un meilleur vivre ensemble, comme il en a toujours été le cas, a estimé, Pr Akory AG IKNANE.

Il a saisi cette opportunité pour rendre hommage au Royaume de Belgique et particulièrement à la Patrick Gaudissart représentant résident de l’Agence Belge de Développement (CTB), en fin de mission.

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :