Skip to content

La « majorité alimentaire » d’IBK

by sur 23 août 2015

Sans doute un peu lassé des « casseroles » que traîne son règne à peine âgé de deux ans, le président de la république s’est fâché tout rouge lors de sa visite dans la troisième région.

Et il a dénoncé la cupidité de sa majorité, dénonçant son aspect « alimentaire ».

Au moment où l’on parle beaucoup d’un  remaniement ministériel.

Au moment même où Modibo Keïta, un « premier ministre sans agenda personnel » devrait conduire un gouvernement de combat, comprenant une dizaine de ministres resserrés sur quelques priorités, avec des femmes et des hommes pleinement « au service ».

Au moment où il peine à régler ce problème, IBK doit se résoudre à « récompenser » tous ceux qui l’ont soutenu.

Et ils sont nombreux, y compris, et surtout, ceux qui l’ont rejoint de justesse à la dernière minute… ces fameux « ouvriers de la dernière heure » volant au secours de la victoire quand elle est acquise.

Si la situation n’était pas aussi délicate je me risquerais volontiers à citer Pierre Dac, humoriste loufoque et résistant émérite, qui déclarait, dans un humour particulièrement décapant : « J’ai la plus profonde admiration pour les résistant de 1945; car ils ont résisté durant cinq ans au désir de faire de la résistance« …

Mais après tout, l’humour n’est-il pas une tentative pour décaper les grands sentiments de leur connerie ?

En tournée à Sikasso, IBK exprime son mécontentement par rapport au comportement « alimentaire » de la majorité présidentielle

A.Berthé – Par Malijet- Date: 21 Aout 2015 

Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a profité de sa tournée à Sikasso (3e région) pour rencontrer les cadres des partis politiques de la majorité de cette région. Au menu des débats, la situation sécuritaire du pays. Il a été surtout question du comportement des responsables de la majorité parlementaire et de la promotion des femmes et des jeunes.

Au total 16 partis politiques de la majorité sont répertoriés dans la capitale du Kénédougou, mais ce sont 14 qui ont répondu à la convocation d’IBK. L’APR d’Oumar Ibrahim Touré et le parti Sadi d’Oumar Mariko ont brillé par leur absence à cette rencontre pour des raisons que nous ignorons.

Le président de la République a saisi cette occasion pour dire quelques vérités aux partis politiques partenaires.

Depuis quelques temps, ça se murmure dans les rues et les salons feutrés de Bamako qu’IBK n’est pas  soutenu, comme il le faut par ses partenaires de la majorité présidentielle. Cela n’est plus une simple rumeur, car  à Sikasso, IBK lui-même a évoqué haut et fort ce comportement inacceptable de la majorité qu’il ne sent pas que lorsqu’il s’agit des nominations. Ce qui fait dire qu’il s’agit d’une majorité plutôt préoccupée par les postes. Face à cette situation, IBK ne pouvait que dire ce qu’il pense et attend réellement de ses partenaires politiques.

A l’entame de son propos, IBK a rappelé qu’il se bat pour le Mali, pas pour son parti,  pas la majorité présidentielle encore moins pour l’opposition. «En tant que président de la République, mon rôle c’est de rassembler tous les Maliens», a-t-il dit. C’est pourquoi, partout où je me rend, ajoute t-il,  je  tiens à rencontrer les notabilités, les  responsables des partis de la majorité et de l’opposition sur les questions essentielles du Mali et surtout sur  la crise et l’Accord pour la paix qui vient d’être signé et qui sauvegarde pour moi, l’essentiel à savoir l’unicité, la laïcité et le caractère républicain du Mali.

Pour IBK, sa seule ambition c’est de faire du Mali un pays de paix, un pays réconcilié et quel qu’en soit le prix. Une chose qui est difficile sans l’accompagnement des partis politique de la majorité présidentielle.

Mais le président de la République semble être déçu par cette majorité présidentielle qui a mis ses intérêts opportunistes au-dessus des intérêts du pays. Pour IBK, ses ambitions pour le Mali sont souvent «trafiquées », mal comprises ou mal expliquées par ses partenaires politiques. «Ce que je vois et j’entends souvent, n’est nullement mon ambition pour le Mali», a déclaré IBK. Et cela est une faiblesse de la majorité qu’IBK veut voir surmonter rapidement. «Il faut que vous sachez vous oubliez et penser aux autres. Faites-vous confiance les uns les autres. Discutez, échangez avec les Maliens sur les questions essentielles, c’est ainsi que vous me rendriez service», a lancé IBK aux cadres des partis politiques de la majorité présidentielle de Sikasso.

Le président de la République a également insisté sur la promotion des femmes et de la jeunesse au sein formation politique.

Son message a  été bien reçu par les cadres politiques de Sikasso lesquels à leur tour ont salué son initiative d’effectuer une tournée dans leur région pour s’imprégner des réalités.

IBK a été également informé des problèmes auxquels la région de Sikasso est confrontée : chômage des jeunes, l’enclavement, manque infrastructures industrielles pour la transformation des fruits et légumes, et surtout l’insécurité.

A noter que l’une des raisons principales de la visite d’IBK à Sikasso est de donner des instructions fermes aux braves militaires de la région dont certaines localités ont été l’objet d’attaques par des bandits armés.

 

 

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :