Skip to content

Le Mali : mieux le connaître pour le comprendre

by sur 23 août 2015

Une importante contribution des chercheurs à la connaissance du Mali contemporain

Diakaridia Dembélé – Bamako- Mali

Les éditions Tombouctou associées aux éditions de l’IRD viennent de publier un gros ouvrage, « Le Mali contemporain », désormais disponible en librairie à Bamako.(*) Les chapitres de ce livre rendent compte de travaux de terrain menés par des chercheurs maliens et français entre 2007 et 2012, grâce à un financement compétitif de l’Ambassade de France à Bamako. Bien qu’ils ne portent pas sur le Nord, ces travaux éclairent d’une façon remarquable la situation socio-politique du Mali à la veille de la crise gravissime qu’il vit depuis 2012.

En effet, la fracture sociale entre la jeunesse et la classe politique est décrite à partir de plusieurs cas concrets : la place faite aux jeunes dans les campagnes électorales locales (Youssouf Karambe), l’entrée des jeunes dans la vie politique (Mahamadou Diawara), la lutte contre les caciques au niveau local (Tieman Coulibaly), l’opinion des jeunes sur la place qui leur est faite dans  la société (Tieman Coulibaly et feu Shaka Bagayogo) ; les contraintes que la société fait encore peser sur les jeunes –et le malaise qu’ils ressentent- sont aussi décrits sur le cas des jeunes filles en âge de se marier (Anne Doquet), ou sur celui des « petites bonnes » originaires de villages dogon (Yada Kassogue) ou encore sur celui des jeunes de la région de Kayes parrainés par des parents émigrés (Christophe Daum).

De même, les limites de l’expérience malienne en matière de décentralisation apparaissent clairement lorsqu’on examine le fonctionnement des institutions décentralisées dans le domaine de l’éducation (Kadari Traore), ou dans la gestion des ressources naturelles (Mamy Soumare et Baba Coulibaly) ou du foncier (Monique Bertrand) ; la stratégie de ces institutions à l’égard de leurs partenaires extérieurs est également décrite (Sadio Soukouna et Hawa Coulibaly).

Un autre thème est également abordé, celui des résultats concrets des grands projets sur le niveau de vie des populations concernées : les exemples choisis, le bassin cotonnier et le delta intérieur du Niger, montrent que la vulnérabilité économique (et même alimentaire) est toujours présente (Claire Mainguy, Bourema Ballo, Jean-Etienne Bidou, Ibrahima Cissé, Isabelle Droy, Rémi Generoso, Vincent Geronimi, Amaga Kodio, Pierre Morand, Famory Sinaba).

Les résultats concrets de l’émigration –les transferts et l’utilisation qui en est faite- sont par ailleurs analysés à partir de l’EMOP2011 qui renverse bien des idées reçues (Arouna Sougane). On montre aussi que la croissance urbaine de Bamako s’est faite sans accentuer la ségrégation sociale (Sandrine Mesple-Somps, Anne-Sopie Robillard, Assa Doumbia Gakou).

Le poids politique pris par la religion, ainsi que les évolutions sociales et préoccupations qu’il traduit, sont également traités à partir de cas concrets : que signifie la célébration de plus en plus officielle du maouloud à Djenné (Gilles Holder, Emmanuelle Olivier) ? que traduisent l’Ismu et le Ziyara organisés avec faste à Nioro (Moussa Sow) ? que penser des débats autour de l’islam africain (Soufian Al Karjously, Diama Cissouma Togola, Anne Oualet) ? que signifie l’évolution du zikiri (Pierre Pruhomme, d’une part ; Emmanuelle Olivier et Elina Djebbari, d’autre part) ? et enfin, peut-on oublier la survivance de la bamanaya à l’ombre de l’islam (Jean-Paul Colleyn) ?

Signalons aussi un chapitre d’inventaire critique des multiples dimensions de la crise que vit le Mali (Amadou Keita, Stépha,ie Lima et Claudine Thiriot) et un chapitre sur l’urbanisation du Mali (Sandrine Mesple-Somps, Harris Selod, Gilles Spielvogel, Brian Blanspoor).

Une introduction générale (Le Mali contemporain, une vue à hauteur d’homme) et une conclusion (Le Mali contemporain, un grand chantier pour la recherche), rédigées par les directeurs de l’ouvrage (Joseph Brunet-Jailly, Jacques Charmes, Doulaye Konate) complètent le volume.

Voilà, en somme, un regard très bien informé et très neuf sur le Mali contemporain !

(*) Joseph Brunet-Jailly, Jacques Charmes, Doulaye Konate : Le Mali contemporain, Editions Tombouctou – Editions IRD, 2015, 670 p., ISBN 978-99952-53-10-3 et ISBN 978-2-7099-1831-2

« Le Mali contemporain » 

Ouvrage collectif sous la direction de Joseph Brunet-Jailly, Jacques Charmes et Doulaye Konaté

Dans le cadre d’une  collaboration franco malienne qui a réuni une cinquantaine de chercheurs maliens et français en sciences sociales, un nouvel ouvrage collectif sur le Mali contemporain vient de paraitre. Cet ouvrage est codirigé par Joseph Brunet-Jailly, Jacques Charmes et Doulaye Konaté qui est membre du Conseil scientifique de l’Institut d’Etudes Avancées de Nantes.

Il est coédité par les éditions Tombouctou au Mali et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD).

Résumé de l’ouvrage :

« Le Mali contemporain ? Il est bien différent des images que les médias diffusent ! La société malienne a considérablement évolué depuis l’indépendance, les jeunes y sont beaucoup plus nombreux et mieux informés, les femmes plus actives.

Mais les changements  qui ont marqué notamment la gouvernance et la situation économique paraissent décalés au regard des nouvelles contraintes, attentes et exigences liées à ces mutations.

Comment cette société, dans sa diversité, pense-t-elle et s’engage-t-elle dans la modernité ?

Voilà le sujet de ce livre. Une cinquantaine des chercheurs en sciences sociales, dans le cadre d’une collaboration franco-malienne, ont travaillé sur la Mali contemporain dans la période qui a immédiatement précédé la crise (2007-2012). Ils se sont principalement intéressés à la vie politique dans les communes et quartiers, à la réalité de la décentralisation, à l’image que l’État en action donne de lui, au fait religieux dans ses manifestations et ses tendances lourdes, mais aussi aux divers aspects de la migration, et enfin et surtout à la place des jeunes dans la société.

Le tableau qui se dégage de leurs observations est sans complaisance : faire évoluer positivement la situation actuelle de la société malienne est un défi pour les décideurs et l’ensemble de la population ; et pour y parvenir, il est impérieux d’ébranler les pesanteurs,  blocages, et faux-fuyants qui ont conduit le pays au bord du gouffre. »

 

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :