Skip to content

Sikasso : chère visite présidentielle…

by sur 24 août 2015

Les mauvaises habitudes ont la vie dure… Le président actuel, qui se veut proche du peuple et se plaint d’une « majorité alimentaire », pourrait utilement se pencher sur les conditions de sa récente visite dans la région de Sikasso.

Si les pratiques décrites ci-dessous sont confirmées, on ne s’étonnera pas que le malien de base n’aie plus confiance dans un système politique présenté comme démocratique…

Cercle de Koutiala : Le préfet dépouille les communes pour accueillir IBK

Maliki Diallo – Par L’ Indicateur Du Renouveau – 25 août 2015  

Pour accueillir le président de République à Koutiala, le préfet du cercle a contraint chacune des 36 communes à payer de 100 000 F CFA à 250 000 F CFA selon le nombre de conseillers communaux. Le Conseil de cercle et l’Association des maires du cercle ont chacun déboursé la somme de 500 000 F CFA, d’autres particuliers a été forcés à débourser de l’argent à l’administrateur local.

Attendu patiemment au bercail depuis son élection à la magistrature suprême du pays en 2013, Ibrahim Boubacar Kéita, a visité Koutiala le samedi dernier, à la faveur d’une tournée dans la 3e région depuis le 20 août. Cette visite présidentielle dans la Capitale de l’Or blanc a été mise à profit par le préfet du cercle, El hadj Sékou Coulibaly, pour soutirer de l’argent aux pauvres collectivités locales, aux organisations et à des particuliers notamment des propriétaires d’usines, etc.

Selon les explications des maires que nous avons contactés, après un article du “Républicain” d’hier, le préfet a convoqué les maires des 36 communes du cercle le 15 août pour annoncer la venue du président de la République avant de leur partager le coût de la visite.

Les charges ont été partagées entre les communes en fonction du nombre de conseillers communaux. Le patron de la préfecture, selon les maires, a exigé aux communes de 11 conseillers à  payer 100 000 F CFA, 150 000F CFA pour celles qui ont 17 conseillers (comme M’Pessoba et Konseguéla) ont contribué à hauteur de 150 000 F CFA. La mairie de la Commune urbaine de Koutiala, qui compte 23 élus municipaux, a déboursé 250 000 F CFA. Le Conseil de cercle et l’Association des maires du cercle, appelée “Miniankala Kafo”, ont déboursé 500 000 FCFA chacun.

Au quatre perceptions qui recouvre les impôts et taxes des différentes communes du cercle, le préfet est passé prendre les sommes et obliger les maires à faire les mandats après les prélèvements. “Le préfet nous a dit que ces sommes permettront d’équiper les locaux de la préfecture où IBK a passé la nuit”, a confié un élu local. Et de s’indigner de ce comportement peu orthodoxe de l’administrateur local.

Visite d’IBK à Sikasso : les paysans déplumés en plein hivernage

Fakara Faïnké –  Le Républicain du 24 Août 2015

Trente six communes dans le cercle de Koutiala ont été contraintes par les hautes autorités de la région de Sikasso à donner de l’argent pour préparer la venue du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, dans la Région. Et cela, au moment où les communes sont confrontées à de graves problèmes financiers qui expliquent que certaines ne réussissent plus à payer les salaires de leurs fonctionnaires depuis 6 mois … voire 25 à 26 mois.

Selon notre source, les communes qui avaient tenté de refuser ont été menacées de voir le montant demandé prélever sur l’argent que doit leur verser l’ANICT. Serait-on au retour d’une ancienne pratique du régime UDPM ?

Les faits.

« Les anciennes pratiques ont la vie dure » dit-on. Quand un président se déplace, on suppose que c’est le budget de l’Etat qui est mis à contribution. Mais cela ne serait pas le cas lors du récent déplacement du Président Ibrahim Boubacar Keita à Sikasso.

A Koutiala, les charges ont été partagées entre les communes en fonction du nombre de conseillers communaux et ont été, selon notre source, fixées comme suit : les communes de 11 conseillers ont payé 100 000 FCFA ; celles qui en comptent 17 ont contribué à hauteur de 150 000 FCFA ; et celles avec 23 élus municipaux ont déboursé 250 000 FCFA.

De leurs côtés, les Conseils de cercle ont contribué chacun à hauteur de 500 000 FCFA, alors qu’une association appelée Miniankala Kafo a donné 500 000 FCFA pour financer l’accueil du Président IBK.

Selon un maire dont nous taisons le nom, lui et ses collègues ont été obligés chacun de faire un mandat au nom de son percepteur ; et même en cas de refus, le montant sera déduit du fonds de l’ANICT qui est alloué aux communes.

Notre interlocuteur nous a indiqués que ces différentes communes sollicitées financièrement pendant la visite présidentielle souffrent beaucoup actuellement, car l’argent qui leur avait été octroyé, soit 900.000 FCFA/ commune, n’est plus versé depuis le coup d’Etat de 2012.

Ce maire, qui nous a parlé sous couvert d’anonymat, a révélé que seules 04 communes sur 36 dans le cercle de Koutiala sont à jour dans le paiement des salaires de leurs fonctionnaires.

Par exemple, la commune de Zibala doit 25 mois d’arriérés de salaire à ses travailleurs. D’où l’amertume générée par cette visite non sollicitée du Président Keita, car, selon notre source, dans ces conditions difficiles que vivent les populations et en plein hivernage, les paysans sont plus tournés vers leurs cultures qu’attirés par des poignées de main de l’hôte de Koulouba (ou plutôt de Senebincoro), dont ils n’attendent concrètement presque rien. Sinon qu’elles vident les caisses des communes.

 

 

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :