Skip to content

Rencontre prometteuse à Bamako ?

by sur 27 septembre 2015

La coordination des mouvements de l’Azawad et les groupes armés pro-Bamako se sont rencontrés durant deux jours à Bamako.

Une rencontre prometteuse pour la Paix au Mali ?

Souhaitons-le, car de l’application de l’accord dit d’Alger dépend aussi l’organisation d’élections locales crédibles; leur report pourrait alors devenir une chance.

Crise malienne : IBK remanie son gouvernement et rassure la CMA

le 26.09.15 | 10h00 – A. Z. – El Watan

          Au terme de la rencontre qui s’est tenue à Bamako cette semaine, le Gatia et la CMA se sont engagés à ne plus faire parler les armes. La décision est salutaire, car trois mois après le parachèvement d’un accord de paix, l’instabilité perdure dans le nord du pays.

Le remaniement était attendu depuis plusieurs semaines. Il a été officialisé, jeudi, par le président Ibrahim Boubacar Keïta. Plusieurs grands ministères ont changé de mains. Marie-Madeleine Togo arrive ainsi à la tête de la Santé et de l’Hygiène publique, en lieu et place d’Ousmane Koné, nommé au portefeuille de l’Assainissement, de l’Environnement et du Développement durable.

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile change également de locataire, le colonel Salif Traoré remplaçant le général Sada Samaké au portefeuille. A la Justice et aux Droits de l’homme, le garde des Sceaux, Mamadou Diarra, est remplacé par Mme Sanogo Aminata Mallé. Enfin, le ministre de l’Aménagement du territoire et de la Population, Cheickna Seydi Hamady Diawara, cède sa place à Sambel Bana Diallo.

S’agissant de la crise malienne et de l’application des Accords d’Alger, la situation semble être à l’apaisement. Une délégation des rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad vient d’ailleurs de terminer une visite de deux jours dans la capitale malienne au cours de laquelle il a éte promis au président Ibrahim Boubacar Keïta de tout mettre en œuvre pour éviter de nouveaux affrontements.

Une rencontre entre rebelles et représentants des groupes d’auto-défense pro-Bamako a également eu lieu. L’information mérite d’être signalée tant la CMA avait quasiment suspendu sa participation aux travaux du comité de suivi de l’Accord d’Alger. Mais depuis, ses adversaires sur le terrain — les groupes armés rassemblés au sein de la plateforme du Groupe auto-défense touareg Imghad et alliés (Gatia) — ont quitté leurs positions à Anéfis, répondant ainsi à l’appel du président malien Ibrahim Boubacar Keïta et à la pression de la communauté internationale.

La semaine dernière, dans les jours qui ont suivi le retrait des hommes du Gatia, les combattants de la CMA sont revenus occuper la ville.

Au terme de la rencontre qui s’est tenue à Bamako cette semaine, les deux parties, Gatia et CMA, se sont engagées à ne plus faire parler les armes. La décision est salutaire, car trois mois après le parachèvement d’un accord de paix au Mali, l’instabilité perdure dans le nord du pays, miné par les rivalités tribales, les luttes d’influence et de trafics, y compris entre groupes signataires.

Tirant acte de «la situation d’insécurité, l’absence de l’administration dans certaines localités, le retour non effectif des réfugiés» dans le Nord, le gouvernement, après consultation des partis politiques et de la société civile, a officiellement annoncé lundi dernier le report sine die des élections locales.  Ceci pour dire que tout reste encore à faire au Mali.

Rencontre entre rebelles et milices pro-Bamako pour parler de paix

Par RFI Publié le 25-09-2015 Modifié le 25-09-2015 à 09:33

Une délégation des rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad a terminé une visite de deux jours dans la capitale malienne au cours de laquelle ils ont promis au président Ibrahim Boubacar Keïta de tout mettre en œuvre pour éviter de nouveaux affrontements. Pour la première fois, une rencontre entre rebelles et représentants des groupes d’auto-défense pro-Bamako a également eu lieu.

Au cours d’une visite de 48 heures dans la capitale malienne qui s’est terminée hier soir, une délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad a rencontré – c’est une première -, une délégation des groupes d’auto-défense loyalistes. « Au cours de la rencontre, le climat était moins tendu que sur le terrain », confie un témoin de cette rencontre.

La CMA avait quasiment suspendu sa participation aux travaux du comité de suivi de l’accord d’Alger. Mais depuis, ses adversaires sur le terrain – les groupes armés rassemblés au sein de la plateforme du Groupe auto-défense touareg Imghad et alliés (Gatia) – ont quitté leurs positions à Anéfis, répondant ainsi à l’appel du président malien Ibrahim Boubacar Keïta et à la pression de la communauté internationale.

Nouvel engagement à respecter le cessez-le-feu

La semaine dernière, dans les jours qui ont suivi le retrait des hommes du Gatia, les combattants de la CMA sont revenus occuper la ville, au grand dam du ministre malien en charge de la Reconstruction du Nord, Hamadoun Konaté. Invité sur l’antenne de RFI le week-end dernier, celui-ci plaide pour que « la Minusma, qui est présente aujourd’hui au niveau d’Anéfis, prenne toutes les dispositions en rapport avec toute autorité compétente pour qu’Anéfis soit libre de la présence de tout mouvement armé ».

Au terme de la rencontre qui s’est tenue à Bamako cette semaine, les deux parties – Gatia et CMA – se sont en tout cas engagées à ne plus faire parler les armes. Un nouvel engagement à respecter le cessez-le-feu qui a plusieurs fois été mis à mal.

Au cours de son séjour à Bamako, la délégation de la CMA a également rencontré le président IBK. « Nous avons dit au président malien que nous voulons la paix et il faut que tout le monde dise la même chose », rapporte à RFI le chef de la délégation des rebelles. Une délégation de la CMA qui est retournée dans son fief de Kidal avec un autre engagement : mener une campagne de sensibilisation auprès de ses troupes pour éviter de nouveaux affrontements.

 

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :