Skip to content

Soufis et laïcs répondent à l’intégrisme

by sur 22 décembre 2015

Les propos de l’Imam Dicko, président wahhabite du haut Conseil islamique du Mali continuent de faire des vagues. Soufis et laïcs répondent, chacun à leur manière, aux tentations de l’intégrisme religieux .

Maouloud 2015 : Les Soufis du Mali pour un Islam tolérant

Yaya Samaké Par 22 Septembre – Date: 21 Décembre 2015

C’est parti pour les festivités de la Maouloud 2015 à la Communauté Malienne des Soufis (CMS). Dans leur antre, à Para-Djicoroni, en présence de leur guide spirituel, Cheick Soufi Bilal Diallo.

Cette communauté musulmane, qui prône un islam tolérant, a officiellement démarré ses activités pour cette fête, qui consacre la naissance et le baptême du Prophète Mohamed (PSL). L’édition 2015, qui aura comme clou le grand prêche que le guide des Soufis organise chaque année au Stade Omnisport Modibo Kéïta, sera émaillée de plusieurs activités, dont un tournoi de football qui mettra aux prises 16 équipes de la Commune IV pour le trophée de l’imam Tienta.

Cette année, le thème retenu est: «Le soufisme, une valeur sûre de l’islam et de l’humanité». Intervenant dans un contexte marqué par une certaine méfiance à l’endroit des musulmans, vus par certains comme des causes de malheurs après la multiplication des attentats terroristes, ce lancement a été l’occasion pour le guide Diallo de s’insurger contre ces pratiques et de prôner un islam qui accepte la différence.

«Si nous voulons un islam respectueux, prônons les valeurs du soufisme» a déclaré Cheick Soufi Bilal Diallo. Parmi celles-ci, on peut essentiellement retenir l’humilité. Pour rien au monde la communauté musulmane des Soufis du Mali ne s’érigera en bourreau des populations, a-t-il ajouté, revenant sur les nombreuses alertes qu’elle n’a cessé de lancer depuis plusieurs années.

Au programme, il y a aussi des séances de lecture de Coran, des messages de cohésion et de stabilité et surtout des conférences, sur des thématiques comme «L’islam et le radicalisme des jeunes», animées par des experts du Mali et d’ailleurs.

Il faut noter que la commémoration de cette fête donnera l’occasion à la CMS de faire des bénédictions pour notre pays, meurtri par une crise politico-sécuritaire depuis 2012.

 L’opportunisme politique et religieux au Mali: plaies d’une société dirigée par le mensonge

Par Kassin  20 Décembre 2015  – Malijet

En novembre 2015, 22 personnes ont été tuées à l’hôtel Rabisson Blu à Bamako, après l’attaque du restaurant La terrasse, les terroristes ont encore frappé en plein cœur de Bamako et avec une facilité déconcertante qui donne froid au dos!

Rappelant à tous ceux qui ne veulent pas voir la réalité que les terroristes du nord sont bien ancrés maintenant au sud du pays puisque l’attaque fut revendiquée par une mouvance djihadiste présente au nord du pays.

En réponse à cette barbarie, la forte communauté musulmane du pays au lieu de se démarquer de ces marchands d’illusions bercés dans la barbarie et la violence gratuite qu’ils distillent au nom de l’islam, s’est au contraire  trouvée embourbée dans une confusion grave créée de toute pièce par l’imam Dicko du Haut conseil Islamique.

Je me suis toujours demandé qui est-ce que cette institution qui s’appelle « Haut Conseil Islamique » chez nous, conseille vraiment!

Quel rapport produit cette institution pour que nous puissions suivre ses conseils si jamais elle conseille quelqu’un.

Il y a eu l’occupation djihadiste du nord du pays en 2012, il y a eu le drame de Mina en 2015 avec à la clé plus de 300 morts maliens et autant de disparus et personne n’a vu l’utilité d’un quelconque conseil de ce « Haut conseil Islamique » au Mali.

Mais tout le monde a vu les tiraillements et les tractations qui ont émaillé l’élection de l’imam Dicko opposé au camp du prêcheur Haidara au sein de ce « Haut Conseil islamique ».

Oui mes amis on se chamaille au « Haut conseil Islamique » comme dans les AG de l’AEEM du temps de Zarawana, on est pas capable dans ce Haut Conseil islamique d’informer les maliens de l’état de leurs proches partis au pèlerinage à la Mecque en 2015, mais le représentant de ce même Haut conseil a le culot et le toupet de venir dire aux Maliens que si 22 personnes sont morts ce que « Dieu n’est pas contents  des homosexuels » et donc il envoie des terroristes qui seraient « des anciens rappeurs » pour tuer impunément des gens dans des hôtels.

Comme disent mes parents bambaras « i ni chou , ani i fa tè djourou sara » (traduction: « N’importe quoi »).

Que viennent faire les homosexuels et les anciens rappeurs dans du terrorisme international?

L’homosexualité est certes un comportement déviant qui ne reflète pas ma conception de la famille.

Pour moi une famille doit être constituée par un homme et une femme et la sexualité dans une société doit être entre un homme et une femme majeurs et consentants.

Cependant l’homosexualité reste une orientation sexuelle mineure au Mali quoique répréhensible dans la plupart des sociétés africaines et ne saurait expliquer à elle seule, les dérives sociétaires actuelles du Mali.

Les mariages forcés, l’excision et les violences conjugales sont autant de violences infligées aux femmes dans la société malienne qui causent plus de tort que l’homosexualité.

Car ces violences asservissent nos mères, nos sœurs, nos femmes et nos filles dans nos familles et les rabaissent au stade des esclaves.

Si quelqu’un devrait susciter la colère de Dieu c’est d’abord ceux qui asservissent lâchement la femme malienne.

Et tout le monde sait comment nos jeunes filles sont forcées au mariage à très bas âges et comment elles sont traitées ensuite dans ces mariages forcés durant toute leur vie.

C’est l’opportunisme politique et religieux qui permettent de faire le silence coupable sur les violences faites aux femmes au Mali et il serait intéressant que le Haut conseil islamique nous fasse un rapport sur ces violences et nous rappelle les passages du Coran qui protègent la femme.

C’est l’imam Dicko en 2010 qui s’est opposé au nouveau code de la famille donnant plus de droits aux femmes dans nos familles au Mali.

C’est donc lui qui participe à l’entreprise ignoble d’asservissement de la femme malienne.

Au delà de la femme, la protection de la famille et de la Societe passe par la lutte contre le terrorisme, il serait utile de savoir quelles sont les mosquées au Mali qui prônent la violence au nom de l’islam quels sont les imams qui flirtent avec les terroristes du nord infiltrés au sud de notre pays.

L’islam est pratiqué au Mali depuis le 13 ème siècle et je ne crois pas que des djihadistes assoiffés de sang avec des idées tirées du courant wahhabiste du début des années 1900, puissent venir apprendre quoi que ce soit aux maliens.

Ceux qui vont dans les pays du golf prendre de l’argent des monarchies doivent savoir cela.

C’est Iyad Aghali qui est parti au Qatar prendre l’argent des monarchies et venir s’accoupler ensuite avec l’Aqmi et les touareg Libyens de la légion islamique de Kadhafi.

Et c’est encore l’imam Dicko qui ravitaillait Iyad et acolytes en 2012 dans des convois dits humanitaires en direction du nord de notre pays.

Ils doivent savoir que notre pays n’est pas à vendre et qu’il ne sera pas vendu à aucune idéologie religieuse d’aucune monarchie lointaine en mal de prestige Moyenâgeux.

Donc que chacun fasse sa religion dans le respect des lois de la république.

Aucune explication superflue et légère d’aucun crime ne sera tolérée car force doit rester à la loi.

Les politiques qui ferment les yeux sur les dérives religieuses du pays sont autant coupables que les imams incrédules qui distillent la haine et la confusion au nom de l’islam et qui veulent dédouaner ceux qui tuent impunément des innocents au nom de l’islam.

Le Mali est un pays laïc et doit le rester et ceux qui ambitionnent de le transformer en république islamique doivent vite déchanter car nous n’allons pas les laisser faire.

Cela doit être clair comme l’eau de roche!

 

 

Advertisements
One Comment
  1. Balique Hubert permalink

    Merci pour cet article. Chaque fois qu’une voix s’élève pour rappeler la manipulation qui a conduit au rejet du code de la famille un nouveau pas est fait pour aider le Mali à sortir des ornières dans lesquelles il est enfermé.
    La non-publication par ATT de cette Loi (par manque de courage et de clairvoyance) qui avait pourtant été votée par l’Assemblée Nationale a contribué à ouvrir aux mouvements obscurantistes une voie royale qu’ils ont su exploiter. Il est urgent que ce dossier éclipsé jusqu’à ce jour puisse ressortir des oubliettes pour retrouver sa place sur le bureau des députés. Sinon, plus un seul représentant du Mali ne devrait être en droit de se présenter à la moindre conférence internationale sur le genre (sans parler de la lutte contre la mortalité et la morbidité maternelle).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :