Skip to content

L’aéroport Bamako-Senou change de nom

by sur 3 janvier 2016

Mis à jour le 4 janvier 2016 à 7h50

Bamako-Sénou (du nom du lieu d’implantation) c’est fini !

Désormais appelez-le « aéroport international Modibo Keïta Senou ».

Aéroport Bko Sénou

BIENVENUE A L’ « AEROPORT INTERNATIONAL MODIBO KEITA SENOU » 

L’Essor – BAYE COULIBALY – lundi 4 janvier 2016

Le plus grand aéroport de notre pays porte désormais le nom du premier président du Mali indépendant

Bapteme-aeroport Modibo Keïta

La cérémonie de baptême de l’aéroport international de Bamako Senou a eu lieu jeudi dernier (NdR le 31 décembre 2015) sous la présidence du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéïta, en présence du Premier ministre, Modibo Kéïta, des membres du gouvernement, des présidents des institutions de la République ainsi que des représentants d’institutions diplomatiques dans notre pays.

« Je déclare que désormais l’aéroport de Bamako porte le nom de « Aéroport international Modibo Kéïta Senou », c’est en ces termes que le président de la République a dévoilé le nouveau nom du grand aéroport de notre pays. Après sa proclamation par le président Keita, la nouvelle appellation a été affichée sur un écran géant. Par ce geste, le président Ibrahim Boubacar Keita venait ainsi d’honorer la mémoire du père de l’indépendance du Mali qui tout au long de sa vie fut un dirigeant hors pair, un concepteur et un bâtisseur du Mali contemporain.

Cet événement historique et hautement symbolique s’est déroulé dans le cadre des festivités de la commémoration du centenaire de l’homme d’Etat. Le président de la commission d’organisation des festivités du centenaire du premier président du Mali indépendant, Bocar Moussa Diarra s’est réjoui de cette marque de reconnaissance.

« Cette importante décision permettra désormais à chaque Malien et Malienne de ressentir la légitime fierté d’appartenir à un peuple qui sait reconnaître le mérite et réparer les torts. Vous avez achevé de placer Modibo Kéïta sur le piédestal de marbre immaculé que lui devait le peuple malien », a dit Bocar Moussa Diarra pour qui Modibo Kéïta et ses compagnons sont fiers du Mali à qui ils ont tout donné.

L’aéroport international de Bamako Senou a été mis en service en 1974. Il a accueilli plus d’un million de passagers en 2015. Les travaux d’extension en cours permettront de répondre mieux encore aux normes internationales et de le placer parmi les plateformes les plus modernes de la sous région. Ce qui permettra aussi de faire de Bamako Senou un hub incontournable en Afrique de l’Ouest.

Les travaux au niveau du terminal 2 portent sur l’aménagement des aires de stationnement des véhicules et l’alimentation en eau et électricité ainsi que le traitement des déchets solides et liquides. La fin des travaux est prévue au premier semestre 2016 et permettra à l’aéroport de répondre aux attentes, lors de la tenue du sommet Afrique-France qui aura lieu en janvier 2017 dans notre pays, a expliqué le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré.

Il a aussi indiqué que son département a conçu un projet d’embellissement des façades des bâtiments commerciaux du côté ville et piste pour permettre aux passagers à l’arrivée et au départ d’avoir un souvenir du Mali.

Du côté départ une plaque portant les signes du Ciwara sera installée, a annoncé le ministre Koumaré. L’aéroport international de Bamako Senou sera également doté d’une deuxième piste d’envol, des lieux de culte, un restaurant et un centre de santé.

Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a expliqué que son geste permet de mieux faire connaître le président Modibo Kéïta par la jeune génération. « Notre pays est viscéralement une terre de symbole. Le Mali tient à son histoire et à sa culture diversifiée par ses hommes et femmes qui sont des références qui inspirent et guident », a souligné le chef de l’Etat pour qui cet événement est symbolique et fait naître l’espoir. Dans la même logique, ajoutera-t-il, la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation augure de bonnes perspectives pour notre pays. L’aéroport du Bamako Senou est la vitrine du Mali pour lequel Modibo Kéïta s’est battu durant toute sa vie, a rappelé le chef de l’Etat.

« La commémoration officielle du centenaire du président Modibo Kéïta n’est pas pour réécrire l’histoire, nous le faisons pour jeter les bases d’une génération future, plus juste et plus équitable de l’histoire récente de notre République », a expliqué le chef de l’Etat qui a instruit au ministre en charge de la Culture d’accompagner la famille politique et biologique du premier président du Mali dans la célébration de l’événement. Il a salué les efforts du président de la commission d’organisation du centenaire du président Modibo Keïta.

Rappelons que le stade Omnisports de Médina-coura, deuxième plus grand stade du pays, porte déjà le nom du premier président du Mali.

Mali: l’aéroport international de Bamako rebaptisé «Modibo Keïta»

Par RFI Modifié le 02-01-2016 à 08:58

Depuis le 1er janvier 2016, l’aéroport international de Bamako porte désormais le nom du père de l’indépendance du Mali, Modibo Keïta. Le Mali a voulu ainsi honorer la mémoire d’une des grandes figures de son histoire. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a assisté à la cérémonie officielle au cours de laquelle l’aéroport international de la capitale a changé de nom.

Aéroport international Modibo Keïta de Bamako. C’est désormais le nom du plus grand aéroport du Mali . Lors d’une cérémonie officielle, le président malien IBK a déclaré : « C’est une reconnaissance de la nation à l’homme qui fut un grand panafricaniste. »

En 2015, les Maliens ont célébré le centenaire  de la naissance de l’ancien président. Une célébration au cours de laquelle le public a eu droit à un coup de projecteur sur sa vie, sur son œuvre. Tout n’était pas parfait chez l’homme, mais le sens de l’Etat, l’amour de la patrie, sont indiscutables.

Une reconnaissance de l’œuvre politique de Modibo Keïta

En 1960, Modibo Keïta proclame l’indépendance du Mali. Huit ans plus tard, il est renversé par un coup d’Etat militaire. Arrêté, il sera un moment déporté dans une prison à Kidal, dans le nord-est du pays. Les conditions de sa mort restent mystérieuses.

Les héritiers politiques de Modibo Keïta ont timidement repris le flambeau au sein du parti qu’il a créé, l’Union soudanaise-Rassemblement démocratique africain (US-RDA). Pour eux, si aujourd’hui l’aéroport de Bamako – qui reçoit plus d’un demi-million de passagers par an – porte son nom, c’est également une forme de réhabilitation de son œuvre.

 

Advertisements

From → Revue de Presse

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :