Skip to content

Deux nouvelles régions

by sur 21 janvier 2016

La création de nouvelles régions avait été décidée par le gouvernement malien sous la présidence d’Amadou Toumani Touré en décembre 2011; suscitant d’ailleurs  la surprise et l’incrédulité de certains élus régionaux en poste et de hauts fonctionnaires travaillant dans les gouvernorats... qui avaient déjà bien de la difficulté à boucler les budgets pour faire face aux transferts de compétences sans que les recettes suivent.

Les deux premières « nouvelles » régions sont donc celle de Taoudéni, dans l’extrême nord du pays (qui abrita un bagne tristement célèbre sous la colonisation et dans les première années de l’indépendance), faisant jusqu’ici partie de celle de Tombouctou; et celle de Ménaka, à la frontière nigérienne, faisant jusqu’ici partie de la région de Gao.

Bamako nomme les gouverneurs des nouvelles régions administratives du Nord

20 janvier 2016 à 11h42 – Jeune Afrique – Par Baba Ahmed à Bamako

Alors qu’à Alger se tient depuis lundi une réunion pour débloquer le processus de paix, Bamako a nommé les deux gouverneurs des nouvelles régions administratives de Taoudéni et Ménaka. Un des points de blocage vient ainsi d’être réalisé.

Le 19 janvier au soir, à la sortie d’un Conseil des ministres extraordinaire, le gouvernement malien a annoncé la nomination de deux gouverneurs des nouvelles régions du Nord. Daouda Maiga, professeur d’enseignement supérieur général, devient ainsi gouverneur de la région de Ménaka et Abdoulaye Alkadi, docteur  en droit constitutionnel, gouverneur de la région de Taoudéni.

Cette nomination marque le début du processus d’installation de l’administration dans ces deux nouvelles régions du Mali qui en compte désormais dix. Une revendication des mouvements armés du Nord qui avait constitué jusque làun blocage dans l’application de l’accord de paix.

Les deux hommes sont connus pour être fidèles à Bamako depuis que la rébellion a éclaté en 2012. Daouda Maiga, une trentaine d’années d’expérience dans le monde de développement connait très bien la région de Ménaka pour y avoir travaillé entre 1997 à 2003.

Abdoulaye Alkadi a quant à lui a une longue expérience de l’administration malienne qu’il a intégrée en 1998 en tant que préfet dans la région de Mopti. « La CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad) et la Plateforme viennent de m’appeler pour me féliciter, ils sont très contents de ma nomination et ces deux mouvements se reconnaissent en moi », se félicite Abdoulaye Alkadi qui est lui-même un Arabe de la région de Taoudénie.

LES NOUVELLES REGIONS DU MALI

Sadou A.Yattara (Malilink) le 20 janvier 2016

NdR : La décision de cdréer de nouvelles régions administratives au Mali a été prise lors de la réunion du conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 14 décembre 2011 à Koulouba, sous la présidence du Président Amadou Toumani Touré, comme l’indique le communiqué publié à Koulouba, le 14 décembre 2011 sous la signature du Secrétaire Général du Gouvernement, Mme DIAKITE Fatoumata N’DIAYE, Officier de l’Ordre national ; l’AFP en a rendu compte le lendemain. 

Beaucoup de gens s’étonnent de la nomination des gouverneurs des Régions de Taoudeni et de Menaka. En fait ces deux régions ont été créées avant la chute du président ATT.

En effet, comme on dit dans le souci de rapprocher davantage l’Administration des populations, le Gouvernement a envisagé sous ATT déjà la réorganisation du territoire en 19 régions soit 11 nouvelles régions à créer.

Le Conseil des Ministres du 14 décembre 2011 a adopté un projet de loi portant création des Circonscriptions, Cercles et Arrondissements des Régions de Tombouctou, Taoudéni, Gao et Ménaka. Ce projet de loi annonce que la Région de Taoudéni et de la Région de Ménaka sont respectivement 9è et 10è région du Mali. C’est la Loi N°2012-018 du 15 février 2012 portant création des Cercles et Arrondissements des Régions de Tombouctou, Taoudéni, Gao, Ménaka et Kidal qui détermine la composition des Régions de Tombouctou, Taoudéni, Gao et Ménaka en cercles et arrondissements comme suit :

Région de Tombouctou (5 cercles) :

– Cercle de Tombouctou comprenant les Arrondissements de Tombouctou central, Aglal, Ber et Bourem Inaly ;

– Cercle de Diré comprenant les Arrondissements de Diré central, Dangha, Haïbongo et Saréyamou ;

– Cercle de Goundam comprenant les Arrondissements de Goundam central, Bintagoungou, Douékiré, Farach, Raz-elma, Tonka, Gargando et Tilemsi ;

– Cercle de Gourma-Rharous comprenant les Arrondissements de Gourma-Rharous central, Bambara Maoudé, Haribomo, Gossi, Inadiatafane et Ouinerdène ;

– Cercle de Niafunké comprenant les Arrondissements Niafunké central, Banikane, Dianké Koumaïra, Léré, N’Gorkou, Saraféré et Soumpi.

Région de Taoudénit (4 cercles) :

– Cercle de Foum Alba comprenant les Arrondissements de Foum Alba central, Alhank, Araouane, Téghaza et Taoudéni ;

– Cercle de Achouratt comprenant les Arrondissements de Achouratt central, Algatara, Alfagrouna, Almatala et Liraka ;

– Cercle de Al-Ourche comprenant les Arrondissements de Al-ourche central, Djaba, Oum-Laadam, Touwal et Ziriba ;

– Cercle de Boudje-Béha comprenant les Arrondissements de Boudje-Béha central, Agoni, Ereg Khal, Limgassim et Zouéiya.

Région de Gao (4 cercles) :

– Cercle de Gao comprenant les Arrondissements de Gao central, Djébock, Haoussa –Foulane, N’Tillit, Tin-Aouker et Wabaria ;

– Cercle de Almoustrat comprenant les Arrondissements de Almoustrat central, Agharous, Ersane, M’Beikit Ljoul et Tabankort ;

– Cercle de Ansongo comprenant les Arrondissements de Ansongo central, Ouattagouna, Talatatye et Tessit ;

– Cercle de Bourem comprenant les Arrondissements de Bourem central, Bamba et Téméra .

Région de Ménaka (4 cercles) :

– Cercle de Ménaka comprenant les Arrondissements de Ménaka central et Infourkaraïtane ;

– Cercle d’Andéramboukane comprenant les Arrondissements de Andéramboukane central et Azawak (In Chinanane) ;

– Cercle de Inékar comprenant les Arrondissements de Inékar central et Ilamawane (Fanfi) ;

– Cercle de Tidermène comprenant les Arrondissements de Tidermène central, Alata (Sahen) et Tedjarerte.

Les autres régions suivant la Loi N°2012-017 du 02 mars 2012 portant création de circonscriptions administratives en République du Mali sont : Nioro du Sahel, Kita, Dioïla, Nara, Koutiala, Bougouni, San, Douentza, Bandiagara.

Ainsi, le pays devait compter 19 régions (soit 11 nouvelles régions) 78 cercles au lieu de 49 et 348 arrondissements contre 285 actuellement.

Sauf erreur de ma part toutes ces informations sont publiées dans le Journal Officiel de la République du Mali N° 10 du vendredi 09 mars 2012.

 

Publicités

From → Revue de Presse

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :