Skip to content

La situation scolaire demeure précaire

by sur 5 mars 2016

Le situation scolaire dans le Nord, si elle s’améliore, n’est pas encore satisfaisante. Des écoles des régions de Gao et de Tombouctou sont parfois fermées depuis 2012. Et c’est au tour de la région de Mopti, particulièrement du cercle de Djenné, d’être touchée : des écoles ont été fermées après la distribution de tracts menaçants signés d’Amadou Koufa, le leader du Front de Libération du Macina et adjoint d’Iyad Ag Ghali.

Mali : Des écoles fermées depuis 5 ans à Djebock

Souleymane Ag Anara, Aissata Ahamadou – Sahelien – 4 mars 2016

A Anchawadji, commune située à 45 km à l’est de la ville de Gao, les écoles sont fermées depuis 2012, année où l’ensemble de la région était sous occupation par les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad.

Les enseignants justifient leur absence à Djebock par le manque de sécurité dans la localité. Ce qui ne convainc pas les élus communaux.

« Les classes sont ouvertes mais les enseignants avancent comme argument qu’il n’y a pas de sécurité. En réalité, ce n’est pas un argument valable, peut-être que c’est des gens qui n’ont pas la bonne volonté, c’est tout », indique Mohamed Haidara, 3eme adjoint au maire de la commune de Djebock.

Avant la crise, 80 élèves étaient en classe de 1ère année fondamentale. Aujourd’hui ces derniers sont laissés à eux-mêmes. Selon l’élu, la non-scolarisation des enfants risque de créer d’autres problèmes dans le futur.

Fastane Ag Mohamed, directeur de l’école de Djebock, explique l’absence d’enseignants par « un laxisme au niveau de l’administration ».

La commune compte 37 écoles dont une vingtaine qui sont ouvertes mais tenues seulement par les directeurs.

Depuis les affrontements entre la CMA et la Plateforme à Anéfis en août 2015, c’est le Groupe d’autodéfense touareg imgahd et alliés est présentement dans la commune.

 Nord et centre du pays : difficile réouverture des écoles

Source: studiotamani – 24 février 2016

Les écoles dans le nord et le centre peinent toujours à rouvrir, selon OCHA. Si l’on assiste à des améliorations à Kidal et à Tombouctou, en revanche, dans le centre du pays de nombreux établissements sont encore portes closes. A ce jour 6 écoles ont rouvert à Kidal, mais le lycée n’a pas encore repris, « faute d’enseignants ».

Le nombre des écoles fermées à cause de l’insécurité a augmenté ces derniers mois dans le centre du pays dans les régions de Mopti et de Ségou. Le taux de fermeture d’écoles est particulièrement préoccupant à Tenenkou, 71 établissements sont fermés sur un total de 93.

A Djenné ce sont 22 écoles sur 100 qui sont également fermées. Ces deux cercles ont été régulièrement touchés par des menaces ou des attaques d’individus. En plus de l’insécurité, le manque de cantines scolaires et les besoins de réhabilitation des bâtiments scolaires nuisent aussi à la fréquentation des écoles dans le centre du pays.

Dans le nord une tendance inverse est enregistrée. Les progrès en matière de réouverture des écoles se poursuivent particulièrement dans les régions de Tombouctou et Kidal. En revanche, la région de Gao a enregistré des fermetures. Pour l’ensemble des zones touchées par l’insécurité dans le nord et le centre, 284 écoles sont actuellement fermées.

A Kidal, le processus de réouverture des écoles se poursuit. Une délégation du ministère de l’éducation vient de boucler une visite dans la ville. L’objectif de cette mission était de « consolider la rentrée scolaire » et de « poursuivre l’installation de l’administration scolaire » dans la région. A ce jour 6 écoles ont rouvert, mais le lycée n’a pas encore repris, « faute d’enseignants». Mohamed Ag Ibrahim est directeur de l’Académie d’enseignement de Kidal.

Il a été joint au téléphone par Intala Ag Bilal : « Il y a eu une entente entre le ministère de l’éducation et la CMA. Il s’agissait de consolider les écoles ouvertes et les centres de stratégies alternatives qui sont ouverts par les ONG locales dans la région de Kidal. Depuis le 15 février, les enseignants professionnels qui sont à Kidal ont repris le chemin de l’école, et ils ne sont pas tous allés à l’école, mais il y a un bon nombre de quarante qui ont repris les cours. Et en ce moment, il y a quatre à cinq écoles ouvertes dans la ville de Kidal. Il y a trois Medersa et trois écoles classiques, donc c’est six au lieu de cinq. Les enseignants professionnels qui sont sur place à Kidal n’ont pas tous repris, mais quatorze ont repris le chemin à cette date. S’il y avait des enseignants du secondaire présents à Kidal, aujourd’hui on allait ouvrir le lycée. Pourquoi pas ? Le second-cycle à Amidi et Agonane, il y a deux classes qui sont ouvertes, la 7ème et la 8ème, qui n’ont pas leur effectif en enseignant au complet, mais qui sont quand même fonctionnelles ».

Des écoles fermées à Mopti en raison de menace terroriste

Augustin K. Fodou, Sory Kondo – Source: Sahelien – 28 janvier 2016

Face à la menace terroriste dans la région de Mopti, certaines écoles ont fermé leurs portes dans le cercle de Djenné, depuis décembre dernier.

Un élu local contacté par Sahelien.com a indiqué que dans les communes de Kewa et de Togué Morari, les cours n’ont pas repris depuis les congés de fin d’année.

Selon cet élu qui a requis l’anonymat – lui-même ayant momentanément fui-, les responsables de l’administration ont quitté la localité après l’assassinat d’un conseiller communal par des terroristes.

Joint par téléphone, un habitant de Kewa a affirmé que des tracts avaient été distribués dans les mosquées par des hommes de Amadou Koufa, demandant aux parents d’envoyer leurs enfants dans les Médersa.

Créé l’année dernière, le Front de libération du Macina dirigé par Koufa a perpétré plusieurs attaques au sud et au centre du Mali.

 

Publicités

From → Revue de Presse

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :