Le Conseil de sécurité de l’ONU va envoyer 2500 Casques bleus de plus pour sa mission de paix au Mali. À Tombouctou, les ONG évitent de se déplacer avec les soldats, les habitants se méfiant des armes.

 

soldats militaires armee force minusma casque bleu nord mali tombouctou kidal gao

Dans une résolution unanime, le Conseil de sécurité a adopté un texte renforçant la Mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali. L’ONU va augmenter de 2500 hommes environ les effectifs de la Minusma. Le projet a obtenu l’approbation des quinze pays siégeant au Conseil de sécurité. La Minusma doit “prendre toutes les mesures pour accomplir son mandat et adopter une stratégie plus préventive et plus solide”, estime le conseil.

Un an après l’accord d’Alger

Un an après la signature de l’accord de paix d’Alger par la Coalition des mouvements de l’Azawad, la Plateforme et le gourvernement, “le Mali traverse une situation qui n’est ni la guerre, ni la paix” a déclaré le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Mali, Mahamat Saleh Annadif.

Sur place, à Tombouctou et dans les environs par exemple, la situation s’est arrangée depuis juin 2015, reconnaît Maiga Agali, coordonnateur de l’ONG Adaz, association pour le développement en zone aride, mais des attaques ont toujours lieu.