Skip to content

Que cherche le général Ag Gamou ?

by sur 20 juillet 2016

IBK, l’armée et le dossier Ag Gamou

Jeune Afrique – Par Baba Ahmed – à Bamako – 18 juillet 2016 – 18h29

Le dossier du général Ag Gamou ne semble pas perçu de la même manière par le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, et par certains hauts-gradés. Une mésentente qui a récemment causé le limogeage du chef d’état-major des armées. Explications.

La signature du document d’entente, le 20 juin dernier, entre le gouvernement malien et les groupes armés du nord n’a pas permis de décoincer le processus de paix dans le Nord, comme le souhaitait Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). La Coordination des mouvements armés de l’Azawad (CMA) et les groupes de la Plate-forme, proches de Bamako, n’arrivent pas s’entendre sur la gestion politique de la ville de Kidal.

« À Kidal, le général Ag Gamou vise la présidence de l’assemblée régionale pour son ami Alhamdou Ag Ilyène, consul du Mali au Niger et ancien gouverneur de la ville), nous confie une source proche de la médiation. Or la CMA, vise cette même place.

Pour débloquer la situation, IBK a fait appel à son chef d’état-major des armées, le général Mahamane Touré, lui « demandant d’ordonner au général Alhadji Ag Gamou [installé dans la région de Kidal depuis quelques mois, NDLR] de revenir à la base de l’opération Maliba, dans la ville de Gao », nous confie une source proche de la présidence malienne. Qui ajoute « Le général Mahamane Touré a refusé cette demande du président IBK ».

Parfaite entente

Le 29 juin, à la faveur d’un conseil des ministres, le général Touré est donc limogé et remplacé par son adjoint, le général Didier Dacko, qui est nommé lors de ce même conseil au grade de général de division. Mais selon une source de l’état-major particulier de la présidence malienne, le général Ag Gamou est en parfaite entente avec l’armée malienne au sujet de son positionnement dans la région de Kidal. Les deux généraux, Dacko et Ag Gamou, se connaissent bien et se respectent depuis qu’ils ont mené ensemble des opérations militaires en 2012, avant la chute du Nord entre les mains des groupes armés.

Ces derniers jours, la presse malienne va jusqu’à évoquer une possible démission du nouveau chef d’état-major général des armées, toujours à cause de l’épineuse question du retrait du général Ag Gamou de la région de Kidal.

Dimanche 17 juillet, à Niamey, le général Ag Gamou était présent lors de la signature du document d’entente entre la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad) et la Plate-forme, dont est issue le Groupe d’autodéfense touareg imghad et alliés (Gatia, fondé par Ag Gamou), au sujet de la gestion sécuritaire de la ville de Kidal.

Cet accord permettra-t-il de faire baisser la tension ?

ENTENTE ENTRE LA CMA ET LA PLATEFORME : Un accord, le sabre dans le dos

Michel NANA – Le Pays (BF) – Date: 18 juillet 2016

La ville de Kidal au Mali peut enfin respirer. En effet, les rivalités entre la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et la Plateforme, composée notamment des Touaregs du Gatia, avaient mis cette ville, bastion des autonomistes du Nord-Mali, dans une situation potentiellement explosive. Mais l’accord signé entre les deux principaux protagonistes, montre que la raison est en train de prendre le pas sur la violence.

Pour aboutir à cette entente « cordiale », les deux parties ont dû accepter une cogestion de Kidal : celle administrative et sécuritaire. D’un côté, la CMA et la Plateforme partageant la gestion administrative de Kidal et de l’autre, les combattants du Gatia seront aux côtés des combattants de la CMA pour sécuriser la ville. En même temps, elles promettent de prendre des mesures concrètes aux fins de faire baisser la tension dans la ville.

On ne va pas s’en cacher ; ce résultat est encourageant. Il constitue un pas supplémentaire dans la bonne direction. Et c’est tant mieux pour le Nord-Mali. Par ailleurs, l’obtention de cet accord positionne le Niger qui aura pesé de tout son poids pour parvenir à cet accord résultat. Après le succès dans la libération de l’otage australienne du couple Eliott, le pouvoir de Mahamadou Issoufou vole  à présent au secours du palais de Koulouba à Bamako.

Jusqu’à quand tiendra le modus vivendi entre les deux mouvements ?

Cela étant dit, l’on ne peut que se réjouir de l’évolution  récente de la situation à Kidal, une« enclave » quasiment interdite d’accès aux autorités de Bamako. Toutefois, une chose est de signer un accord, une autre est de le respecter. Et en la matière, sur la base de ce qui a été donné de voir par le passé, on ne peut jurer de rien sur le respect des engagements par les parties.

Autrement dit,  l’on est en droit de se demander jusqu’à quand tiendra le modus vivendi entre ces deux mouvements rebelles qui ne se portent pas réciproquement dans le cœur. Dire, dans ce sens, que l’accord entre les deux groupes a été signé le sabre dans le dos, n’est pas exagéré. D’autant que la CMA et la plateforme ont suffisamment démontré qu’elles ont des humeurs très instables et qu’à tout moment, on peut s’attendre à des accrochages, voire des affrontements. C’est dire si la cogestion administrative et sécuritaire de la ville de Kidal a de fortes chances de déboucher sur une reprise des hostilités et ce, d’autant plus qu’aucun des groupes n’a véritablement renoncé à ses ambitions.

Disons-le tout net, la grenade n’a pas été dégoupillée certes, mais la menace est toujours d’actualité car la bombe n’a pas été désamorcée. Il appartient aux rebelles et au pouvoir nigérien, parrain de l’accord, de faire en sorte que la paix soit préservée. Dans tous les cas, les protagonistes sont dans l’obligation de s’entendre, sinon, c’est le chaos assuré.

 

Advertisements
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :